Planche à découper: quel matériau est le plus hygiénique?

La planche à découper est certainement un des objets de la cuisine que l'on utilise le plus au quotidien. Mais quand vient le temps d'en acheter une, plusieurs questions se posent : quelle matière choisir? Quelle somme faut-il débourser? Laquelle sélectionner pour ne pas endommager les couteaux? Comment l'entretenir au mieux et garder une planche à découper impeccable?
 


Quelle matière choisir?

Une des matières les plus populaires pour les planches à découper, c'est le bois. Il en existe différentes sortes sur le marché.

​On trouve d'abord des planches en hêtre; ce sont les plus courantes. Elles sont très dures, mais on a constaté qu'il y a parfois un risque de gondolage avec l'eau.

Les planches en bambou résistent quant à elles très bien à l'eau, ne gondolent pas et sont très résistantes. C'est une matière renouvelable avec peu de d'impact écologique. Cela dit, il est important que la planche en bambou soit bien lisse, sans quoi on peut avoir des échardes. Ne pas hésiter à la poncer si ce n'est pas le cas. 

Il existe aussi des planches en bois exotique. Elles sont extrêmement résistantes et ne pourrissent pas. En revanche, le problème est au niveau éthique puisqu'en acheter, c'est participer à la déforestation des lieux d'où elles proviennent.


Vous aimerez aussi:
8 trucs pour bien s’organiser dans la cuisine
Les seuls couteaux dont vous avez vraiment besoin et comment bien les choisir
Avez-vous vraiment besoin d’un fameux batteur sur socle?



Certaines planches sont faites avec du verre. Elles sont très faciles à laver, mais la coupe est différente des planches en bois et certains utilisateurs n'aiment pas ça. En plus, une planche en verre abîmera la plupart des lames de vos couteaux tant elle est dure. Les professionnels n'en recommandent généralement pas l'usage.

Les planches en marbre sont plus rares et son assez lourdes. Elles possèdent les mêmes vertus et inconvénients que celles en verre.

 

Une photo publiée par marblefy (@marblefy_) le


Les planches en plastique sont très nombreuses et très faciles à nettoyer; elles peuvent se mettre dans un lave-vaisselle sans aucun problème. C'est un matériau couramment utilisé en cuisine. Elles présentent cependant plusieurs inconvénients, selon le plastique utilisé et leur âge. Une étude menée par le docteur Cliver de l'Université du Wisconsin a démontré que le bois possédait des propriétés antibactériennes naturelles et était plus hygiénique que le plastique ou le marbre.

Il a mis en évidence que les planches à découper en plastique gardaient les bactéries dans les petites cavités faites par les entailles des couteaux notamment. Malgré le lavage, les bactéries ne sont pas éliminées et se reproduisent. De plus, de petits morceaux de plastique peuvent de décrocher et finir dans nos estomacs.

Quelle planche est plus hygiénique ?

Selon l'étude menée par l'Université du Wisconsin et qui fait autorité en la matière, c'est le bois qui sortirait grand vainqueur. Pour démontrer cela, les microbiologistes ont mis des bactéries au centre des planches. Après les avoir laissé tremper, les avoir lavées à coup de détergent puis séchées, ils ont constaté que non seulement les bactéries ne se propageaient pas sur le reste de la planche en bois contrairement aux autres matières, mais que le bois se débarrassait naturellement des germes grâce à sa porosité. Après 12h, il restait certes des bactéries, mais leur nombre avait réduit de 98 %. Bref, le bois agirait de lui-même contre les bactéries.

Conseils généraux

  • Pour des raisons de sécurité évidentes, il est primordial que votre planche à découper soit stable. Une des méthodes pour qu'elle le soit, est de poser un large linge humide sur le comptoir et de mettre la planche dessus.
  • Pour éviter d'avoir ce qu'on appelle une contamination croisée entre les aliments crus, on utilisera deux planches: une pour la viande et une autre pour les fruits et légumes.
  • Il ne faut pas hésiter à remplacer une planche trop usée. Si elle est en bois, on peut très bien utiliser un rabot pour lui donner une deuxième jeunesse; pas la peine d'en acheter une autre. On la ponce et c'est reparti!
  • Il faut laver ses planches après chaque utilisation pour éviter la prolifération des bactéries.
  • Ne mettez pas les planches en bois au lave-vaisselle, elles risqueraient de gondoler après avoir absorber l'eau.

Le prix 

Il dépendra de plusieurs facteurs: la matière que vous choisissez, sa rareté, sa taille, son design, si elle est fabriquée de façon industrielle ou artisanale, etc. Il faut compter moins de 10$ pour un paquet de quatre petites planches en plastique par exemple, mais on peut atteindre plusieurs centaines de dollars pour les modèles les plus chers.


Découvrez comment couper un poivron efficacement:

 


 

Source : Ak, N. O., D. O. Cliver, and C. W. Kaspar. 1994. Cutting boards of plastic and wood contaminated experimentally with bacteria. J. Food Protect. 57:16- 22.

 

Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!

  • Tarte sans cuisson en croûte de noix, au yogourt et aux fruits

    Temps: 1 h 25 min. Portions: 8
    noix de grenoble, noix de coco râpée, flocons d'avoine, dattes fraîches ou séchées, huile de noix de coco, sirop d'érable, sel, yogourt grec, sirop d'érable, extrait de vanille, Le zeste d'un citron, fruits au choix
  • Boulettes de viande farcies au fromage

    Temps: 25 min. Portions: 4-6
    viande hachée, chapelure, oeuf, épices italiennes, poudre d'ail, oignon déshydraté, perles de bocconcini, sauce tomate, Parmesan râpé, Persil italien émincé