Du plastique dans notre riz provenant de Chine?

Vous avez peut-être vu passer des articles et des vidéos sur internet et Facebook montrant que du riz provenant de Chine contiendrait des morceaux de plastique. Rumeur?  Vérité ? 

Les faits 

Avec tout ce qui circule sur le web, il n’est pas toujours facile de faire la part des choses et départager le vrai du faux. Et après le scandale du lait contaminé à la mélamine survenu en Chine en 2008, j'avoue que je me suis posé quelques questions!


Vous aimerez aussi:
5 aliments de Chine à ne pas acheter
10 aliments potentiellement toxiques


Depuis 2011, cette histoire refait surface de temps à autres et crée la panique chez les consommateurs. 

 

Composition du faux riz

D'une version à l'autre, les faits diffèrent quelque peu, mais il s'agirait d'une combinaison de pommes de terre et de plastique à laquelle on donne la forme de grains de riz afin de diminuer les coûts de production du riz. 

Toutes sortes d'histoires circulent également pour détecter si nos grains de riz sont faits de plastique ou non! Par exemple, on suggère d'immerger les grains de riz dans un bol d'eau. Si ces derniers flottent, il s'agit de faux riz. On peut également faire cuire quelques grains dans une poêle car des grains de riz faits de plastique fondront sous l'effet de la chaleur. Astucieux n'est-ce pas ?  

Vérité ou canular ? 

En fait, cette histoire ne s'appuierait sur aucune preuve scientifique et serait un canular. Mais saviez-vous qu'au Canada, nous sommes protégés contre ce type d'événements, s'ils s'avéraient, grâce à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) ? 

Cette agence s’assure que tous les aliments produits au Canada ou importés sont conformes aux normes canadiennes en matière de salubrité.

D'ailleurs, l'histoire du faux riz de plastique, qui circule depuis un bon moment, s'est également rendue aux oreilles de l'agence. Mais leurs tests et inspections n'ont jamais donné de résultats prouvant qu'elle soit vraie.

Leurs inspections servent à détecter la présence «d’agents pathogènes, de résidus chimiques et de contaminants environnementaux, selon les normes de Santé Canada», m'a confirmé un représentant de l’ACIA.

Des suivis sur les plaintes sont également effectués. « S’il y a une situation qui demande de prendre action sur un produit importé, l’ACIA collabore avec l’Agence des services frontaliers du Canada afin de cibler les chargements qui pourraient faire l’objet d’une inspection », m'a indiqué l’ACIA par courriel. Dans le doute, vous pouvez également consulter les différents rappels sur leur site web. 

Vous voyez? Aucune raison de se priver de sushis ! 


Découvrez aussi 8 aliments qu’on ne doit jamais consommer après leur date de péremption:

 


Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!