Avez-vous vraiment besoin d’un fameux batteur sur socle?

Avez-vous vraiment besoin d’un batteur sur socle? C'est vrai que c'est un appareil extrêmement pratique dans la cuisine. En plus de pétrir les pâtes à pain ou à gâteau, il peut aussi avoir de nombreuses autres utilisations s'il possède des accessoires comme un hachoir à viande par exemple. Même si leur utilité est incontestable, les batteurs sur socle sont-ils pour autant une absolue nécessité et ne peut-on pas trouver une façon plus économique pour s'en passer?
 


Bien connaître ses besoins : les questions à se poser

Pour répondre à cette question, il est important de se connaître en tant que cuisinier. En effet, tout comme vous n'aurez pas besoin d'avoir un ensemble professionnel de 12 couteaux de cuisine si vous êtes un amateur, rien ne sert d'avoir le batteur sur socle dernier cri si vous faites une pâte à pizza tous les trois mois! Il faut donc bien estimer vos besoins.


Vous aimerez aussi:
Les seuls couteaux dont vous avez vraiment besoin et comment bien les choisir


Combien de fois par mois ou par an avez-vous réellement besoin de faire de la pâte à gâteau? 20 fois par mois ou « de temps en temps ». Selon la réponse, investir dans un batteur sur socle dont les modèles les plus dispendieux dépassent les 400$ peut devenir très relatif.

En plus de la fréquence, la question de la quantité doit être posée. Faire un gâteau pour quatre n'est pas le même travail qu'en faire cinq tous les dimanches parce qu'on reçoit toute la famille.

La notion de qualité pèse aussi dans la balance. Si vous êtes un perfectionniste, un batteur sur socle permet d'avoir une qualité de pâte constante; elle est plus lisse et sans grumeaux.

Dernier facteur : le choix de la facilité. Avoir un batteur sur socle, c'est évidemment choisir la façon la plus simple de réaliser ses préparations. Certains cuisiniers amateurs n'ont pas envie de s'embêter avec un pétrissage manuel et préfèrent investir, même s'ils n'en ont au fond pas vraiment besoin, dans un batteur sur socle. 

Les solutions alternatives

Si vous n'avez pas besoin ou pas envie d'investir dans un batteur sur socle, vous pouvez acheter un batteur à main. Celui-ci se compose la plupart du temps d'un bloc-moteur muni d'une poignée et de deux fouets à quatre pales. Il existe une panoplie d'accesoires pour répondre à vos besoins comme des crochets pétrisseurs (pour le pain et les pâtisseries) et le fouet central, qui permet de battre les œufs en neige, mais aussi de mélanger une préparation à gâteau. Même les plus hauts de gamme risquent d'être moins chers qu'un batteur sur socle.

Batteur à main Kitchen Aid

Crédit photo: kitchenaid.ca


Avant d'arrêter votre choix, il vous faudra faire une petite analyse de marché et vous renseigner sur les différents modèles qui existent. Là encore, en fonction de certains critères (facilité de nettoyage, puissance, poids, accessoires vendus avec, prix, vitesses...), vous trouverez le modèle qui convient le mieux à vos besoins.

Si vous battez souvent les œufs, pourquoi ne pas acheter un batteur à œufs manuel?  Pas de moteur ici, c'est la force de votre poignet qui va faire tourner les fouets. C'est économique (moins de 20$) ET écologique!


Et si vraiment vous êtes un cuisinier pâtissier très très occasionnel (ou un grand économe), il vous reste toujours, pour pétrir vos pâtes, la bonne vieille méthode du mélange à la main! Un peu d'huile de coude et c'est parti!


En attendant de prendre votre décision, voici 16 desserts pour gourmands paresseux:

Gâteau Tiramisu dans un verre

Crédit photo: crazyforcrust.com


Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!

  • Salade de chou asiatique

    Temps: 20 min. Portions: 4-6
    2-3 tasses de chou vert, 2-3 tasses de chou rouge, carotte, concombre libanais, poivron rouge, edamames, oignons verts, arachides, huile neutre, huile de sésame, vinaigre de riz, sauce soya, poudre d'ail, poudre de beurre d'arachide, Sriracha ou sambal oelek
  • Tarte tatin aux pêches

    Temps: 50 min. Portions: 6
    de farine tout usage non blanchie, beurre, eau, grosses pêches, sirop d’érable, beurre