Petit guide des couteaux de cuisine

De combien de couteaux de cuisine avez-vous réellement besoin et à quoi servent-ils? Quel est le meilleur couteau pour une tâche en particulier? 

La plupart des chefs affirment que seulement 3 couteaux sont vraiment essentiels dans la cuisine. Pour le reste, ça dépend de vos besoins et de votre niveau de confort. Il faut savoir qu’il existe souvent différentes tailles et différentes variétés subtiles de couteaux du même type, qui répondent donc presque à la même fonction. Voici comment s’y retrouver! L'idée n'est pas ici de répertorier tout ce qui existe, mais plutôt de faire un petit survol.

Les 3 couteaux essentiels

1. Couteau de chef

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Langbro Kitchen (@langbrokitchen) on

 

C’est le « couteau de cuisine » classique, qui peut être plus ou moins gros (certains sont énormes, mais à réserver aux pros!). Il permet de s’occuper rapidement de beaucoup, beaucoup de tâches en cuisine : émincer des légumes, couper de gros aliments fermes comme les courges et les choux, trancher et détailler de la viande, etc.

Pour le choisir : C’est le couteau le plus important, donc ça vaut la peine d’investir un peu plus, sans toutefois être obligé de dépenser des centaines de dollars non plus! Les experts recommandent simplement de se méfier de ceux qui sont très bon marché (désolé IKEA, on t’aime bien sauf que les couteaux ne sont pas ta plus grande force), mais on trouve de bons couteaux de chef à partir d'environ 30 $ (50 $, si le budget le permet, serait probablement encore mieux) . Toutefois, le facteur le plus important reste d’opter pour un manche confortable dans votre main, un couteau qui ne semble pas trop lourd et dont le poids semble bien « équilibré ». Comme longueur, le plus polyvalent reste un couteau de 20 à 25 cm (8 à 10 pouces). 

Il existe différents styles (allemand, japonais…), chacun avec leurs avantages et leurs inconvénients. Le mieux reste d’aller dans un magasin réputé et de se faire conseiller; des couteaux de cuisine, ce n’est pas quelque chose qui s’achète en ligne.

Les ensembles de couteaux sont généralement à éviter : c'est beaucoup mieux d'acheter les couteaux qui vous conviennent individuellement. C'est d'abord une question de qualité, mais également de confort.

2. Couteau d’office

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Il s’agit du 2ecouteau le plus important. Il ressemble à un couteau de chef, mais en plus petit! Il peut être plus ou moins petit, d'ailleurs, souvent entre 10 et 15 cm (4 et 6 pouces). Il est efficace pour les tâches qui demandent un peu plus de dextérité et de précision, ainsi que celles qui sont à plus petite échelle : peler des fruits et légumes, faire des tranches fines, équeuter des fraises, décortiquer des crevettes, retirer la membrane et les pépins des piments forts…

3. Couteau dentelé

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Pour certains aliments, on a besoin des dents! Et malheureusement, ni le couteau de chef ni le couteau d’office n’en possèdent. On l’appelle aussi souvent « couteau à pain », parce qu’il permet en effet de ne pas écraser le pain et autres boulangeries/pâtisseries (comme les gâteaux) en les tranchant. Mais il peut faire beaucoup plus que ça. Il est parfait pour tout aliment qui présente un extérieur plus ferme et un intérieur plus tendre, en fait. Les tomates, par exemple. Mais également les agrumes avec la pelure, les melons, les ananas, les barres de chocolat, la pâte à biscuits congelée...

Les autres couteaux utiles

4. Couteau à désosser

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Fissman.asia (@fissman.asia) on

 

Plus long, plus mince et surtout plus fin que le couteau de chef, ce couteau sert essentiellement à travailler la viande. On peut l’utiliser pour décortiquer un poulet, pour enlever les os d’une pièce de viande, pour trancher des rôtis également. Dans sa version la plus flexible, il sert à fileter le poisson.

Pour mieux le reconnaître : la base de la lame est souvent beaucoup plus large que la pointe et présente une courbe prononcée, comme un coude.

5. Couperet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Japanese knives in Stockholm (@cleancut.se) on

De forme rectangulaire, il s’agit d’un autre couteau pour la viande, particulièrement utile aux restaurants et aux bouchers qui doivent préparer de grandes quantités! Sa conception et son poids le rendent super efficace pour trancher au travers des os, entres autres. Est-ce essentiel à la maison? Probablement pas, mais je gage que plusieurs personnes aiment l’utiliser quand même parce qu’il a l’air cool (et un peu épeurant, ce qui ajoute peut-être à son charme?)

Il existe également une version chinoise de ce couteau, plus effilée, légère et polyvalente, des attributs qui en font un couteau passe-partout. Celui-ci peut, par exemple, faire des tranches de légumes très fines, émincer l’ail et le gingembre, faire des morceaux de légumes et de viande plus gros pour les sautés… 

6. Couteau d’office dentelé

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by in the kitchen (@inthekitchenpgh) on

 

Il s’agit d’une version plus petite du « couteau à pain »… Avant d’en avoir un, je n’aurais jamais pensé à me le procurer. Mais depuis que je l’ai, je me rends compte qu’il s’agit d’un des couteaux dont je me sers le plus souvent! Il est très pratique pour attaquer rapidement des tâches sans devoir sortir ou se servir du gros couteau à pain : couper un pita en quartiers, trancher un bagel, un citron ou des petites tomates cerise, entre autres.

Les couteaux de spécialité

7. Couteaux à fromage

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Souffle D'art Chocolate (@souffledartboutique) on

 

Pour trancher et servir les fromages, il existe différents types de couteaux, adaptés au fromage en question!

Le couteau à fromage « universel », c’est celui qui est légèrement recourbé et qui est coiffé de deux petites dents. Sa forme le rend efficace pour couper une grande variété de fromage allant des pâtes semi-molles aux pâtes semi-fermes et fermes. Les dents sont comme une fourchette; elles permettent de servir les invités directement dans leur assiette sans utiliser les mains ni avoir besoin d’un autre ustensile.

Ceux avec des trous sont faits pour les fromages à pâte molle et friables, par exemple les bleus. Les trous vont minimiser le contact avec le métal, évitant ainsi que le fromage n’y colle trop.

Ceux qui ressemblent à de petits grattoirs pour la peinture 😄 servent à bien trancher les fromage à pâte molle crémeux, type Brie et Camembert, mais également à enlever les croûtes et à produire des copeaux de fromage très ferme, la parmesan par exemple.

Ceux qui ressemblent plutôt à une petite fourchette ne servent pas à couper, mais bien à maintenir un bloc de fromage en place pendant qu’on le tranche!

8. Couteau à tartiner

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Il existe en format mini, pour accompagner une trempette par exemple, mais également en format moyen et plus grand. Il s’agit toujours d’un couteau plat, à bout rond, qui ne coupe pas mais aide simplement à étendre une garniture! Comme son nom l’indique, il sert à tartiner, par exemple des craquelins ou du pain avec un peu de fromage à la crème... Sans être essentiel, c’est donc intéressant d’en avoir un, surtout pour la présentation avec des invités.

Celles et ceux qui font de la pâtisserie auraient également intérêt à se procurer un couteau à tartiner coudé, qui est nécessaire pour obtenir un résultat professionnel quand on glace des gâteaux ainsi que d’autres desserts.

9. Couteau à pamplemousse

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Ça fait très rétro et ce n’est pas du tout essentiel, mais si vous mangez souvent des pamplemousses, ce petit couteau est amusant à utiliser et vous facilitera la tâche! Et puis si vous en voyez un, vous saurez maintenant à quoi ça sert. 

Il s’agit d’un couteau avec des dents assez larges (plus que le couteau d’office dentelé), qui permet de bien séparer la chair des membranes d’un demi-pamplemousse. Sa particularité est également que sa pointe est légèrement courbée d’un côté, ce qui permet d'épouser parfaitement la forme ronde du fruit! 

Celui sur la photo vient de la grand-mère de mon conjoint; il date des années 30 ou 40 et est en Bakelite, le premier plastique sur le marché, qui faisait rage durant ces années!


Vous aimerez aussi:

Une mayonnaise maison en 30 secondes! Les meilleurs cretons maison Muffins aux petits fruits au micro-ondes
Muffins aux petits fruits