Je me suis mise au défi d'arrêter de consommer du sucre raffiné: voici ce qui s'est passé


Note: Il est important de garder en tête que notre collaboratrice partage son expérience personnelle simplement dans le but de vous donner une idée des résultats et défis que cela entraîne. Il s'agit simplement d'un témoignage. Le sucre en soit n’est pas nécessairement nocif pour le corps, comme l'explique notre nutritionniste

Il y a environ 3 ans, j’ai décidé de doucement retirer le sucre raffiné de mon alimentation. Ça a commencé comme un test; juste pour voir si tous les bienfaits qu’on pouvait lire et entendre étaient « vrais »; meilleur sommeil, plus grande énergie, meilleure santé... Je n’étais pas une folle du sucre, mais je consommais pas mal de jus de fruits, de bonbons et de chocolat, alors je me disais que ça ne pourrait logiquement pas me faire de tort.

via GIPHY

J’ai fait mes premiers pas en lisant beaucoup sur le sujet, en cumulant des tas d’erreurs (oups), mais surtout en apprenant au fur et à mesure. Et avec les bonnes résolutions les tenez-vous encore?! – qui se sont installées pour 2017, il me semblait intéressant de vous jaser de tout ça pour vous donner le plus d’outils nécessaires pour le faire vous aussi!

Les fameux défis

 

Une photo publiée par I Quit Sugar (@iquitsugar) le


Je ne me cache pas, je suis FAN des défis en tous genres. Je trouve qu’ils ajoutent un petit plus à la prise d’une nouvelle habitude et souvent, ils servent de motivation là où parfois, quand on fait tout toute seule, on finit par perdre le goût. Le truc, c’est qu’il faut faire attention avec les fameux «challenge», parce qu’ils ne sont malheureusement pas tous solides… et sains.

Mon préféré, et vous comprendrez pourquoi au point suivant, c’est le I Quit Sugar de Sarah Wilson. Le programme peut se faire en ligne à un moment précis (on reçoit recettes, astuces et matériel plusieurs fois par semaine) ou à notre rythme avec le livre. Pour avoir suivi les deux versions, j’ai vraiment préféré le défi en ligne, puisqu’il me forçait à me rendre des comptes à chaque nouveau courriel de suivi. Avec le livre, on peut parfois perdre le fil et on finit par étirer un défi de 8 semaines à plusieurs mois.  

Une étape à la fois

via GIPHY

La raison numéro un du taux de réussite (ou d’échec) lorsqu’on décide de retirer le sucre raffiné de notre alimentation, c’est si on quitte tout d’un coup, ou si on y va doucement. Le défi I Quit Sugar, par exemple, propose 8 semaines où, à chaque lundi, on retire quelques aliments et breuvages de notre alimentation. Pas de diète folle, pas de privations qui résultent en rages à 2h du matin.

Avec le sucre, j’ai appris que plus je le retire vite et sèchement de mon menu, plus je ressens des effets pas très intéressants sur mon corps; maux de tête, tremblements, énergie en baisse, mauvais sommeil… il est facile de paniquer – et de lâcher – quand le corps entre en «mode détox». 


On remplace quoi? Et comment?

Ce n’est pas si difficile de faire la transition, car on peut facilement remplacer des aliments courants par des alternatives plus saines, comme on l'explique dans l'article Diminuez le sucre dans votre alimentation en remplaçant ces 10 aliments.

Dans mon cas, j’ai laissé tomber le sucre raffiné pour plusieurs options super faciles à garder au frigo ou dans mes armoires. Sucre de coco, purée de dattes, compote de pommes, sirop de riz brun… l’idée n’est pas de couper toutes les formes de sucre (parce que là, on couperait aussi les fruits), mais plutôt d’y aller avec des formes plus naturelles. Et je dis ça comme ça, mais le sirop d’érable et le miel sont des sucres naturels... et avec modération on peut tout de même les garder sous la main!

 


Concrètement, ça veut aussi dire trouver des alternatives « salées » à vos rages de sucre. Les déjeuners trop sucrés pourraient maintenant flirter avec les sandwichs, les burritos ou même les bagels garnis d’une source de protéines (œuf, hummus, etc.) et de bons gras (avocats, huile d'olive, etc.). Les desserts pourraient devenir des coupes de fruits, des plateaux de fromage (YESSSS) ou du chocolat noir. Les collations pourraient passer d’un breuvage sucré du commerce à un smoothie maison aux fruits, ou d’une barre de chocolat à des muffins cuisinés à la maison.

Les résultats, 1 an plus tard

Catherine Cormier

Dans les faits, c’est un peu plus d’un an qui s’est écoulé depuis que j’ai laissé tomber le sucre raffiné pour de bon. Je me permets encore quelques écarts (gâteau de fête, vin dessert, etc.), mais la grande majorité du sucre raffiné que contenait mon alimentation a déguerpi. Je consomme moins de dessert, je tente d’éviter au possible les alcools sucrés et les cocktails à base de jus et de sirops. J’ai tranquillement remplacé mes rages de chocolat par des noix et j’ai retiré les bonbons du commerce dans leur entièreté (ça, c’était difficile!) pour les remplacer par des fruits (frais, ou séchés à la maison).

Ce n’est pas facile tous les jours, mais le temps fait lui-même son boulot et à force, les tentations dispraissent. Autrement, les gros changements que j’ai pu notés se concentrent d’abord sur mon énergie. Avant, mes après-midis étaient TRÈS difficiles côté productivité. Je tournais en rond, je m’endormais, je perdais le focus à la moindre distraction. Maintenant, je suis alerte, active et réveillée. Mon corps, lui, a perdu les quelques livres en trop qui voulaient toujours rester... vous savez, celles qui tiennent bon malgré les excellentes habitudes alimentaires et les 3 entraînements minimum par semaine au gym. Et mon moral? Un vrai amour! Moi qui était reconnue pour aller d’un boost de positivisme à de gros doutes plates en une fraction de seconde, je me sens maintenant beaucoup plus « stable » et donc, plus en équilibre. Sur mon sommeil aussi, ça a bien paru. Les nuits sont plus douces, et moins souvent parsemées de mauvais rêves, ou de réveils en sursaut.
 

 

Une photo publiée par Catherine Cormier (@cathcorm) le


Pensez-vous quitter le sucre vous aussi? N’hésitez pas partager avec moi dans les commentaires vos questions, ou vos commentaires face à ce (gros) défi!

Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!

  • «Frites» d'avocat au four

    Temps: 30 min. Portions: 2-4
    avocats, farine, oeufs, chapelure Panko, sel, piment de Cayenne, Enduit de cuisson en vaporisateur, Jus d'une demi-lime
  • Gâteau au fromage avec garniture de pommes, caramel et «crumble»

    Temps: 5 h 45 min.
    chapelure Graham, beurre non salé fondu, sucre granulé, paquets de 250 g de fromage à la crème mou, farine, sucre granulé, oeufs, crème sure, grosses pommes, cassonade, beurre non salé, cassonade, avoine, farine, beurre non salé fondu