L'ABC de la congélation

Nous sommes tous occupés et pressés... Et parfois, ce n'est pas facile de cuisiner de bons petits plats à chaque soir. Alors que diriez-vous de cuisiner seulement... une fois par mois? C'est la proposition intrigante derrière le mouvement de la cuisine pour la congélation, connu dans le monde anglophone sous le terme «freezer cooking». En plus de permettre de gagner du temps, ce type de cuisine est économique, et bien meilleur pour la santé que d'acheter les mêmes plats déjà congelés!

 

La congélation de nourriture, en quoi ça consiste?

C'est assez simple. Une fois par mois, on passe une grosse journée à cuisiner, puis on organise et on congèle le tout. Il ne reste ensuite qu'à dégeler/faire chauffer un plat par jour et puis à compléter avec des aliments frais (pain, salades, etc.) Plus de casse-tête de souper pour 30 jours, à tout le moins en théorie. Pour plus d'efficacité, on peut même cuisiner avec une autre personne, doubler les quantités, augmenter la variété, et séparer ensuite les portions ent deux. Ce faisant, on peut également profiter de deux fois plus d'ustensiles (deux mijoteuses, plus de chaudrons, etc.) Voici de quoi on a besoin.

 

Les recettes pour la congélation

Vous avez probablement déjà plusieurs recettes qui peuvent facilement se congeler : des ragoûts, des casseroles, des soupes, des plats en sauce, etc. Vous pouvez utiliser presque n'importe quelle recette pour la mijoteuse, ainsi que n'importe quelle recette qui ne contient pas de :

  • légumes ou de fruits crus très juteux (concombres, melon, agrumes, tomates, etc.)
  • pommes de terre crues
  • laitue ou de légume feuille similaire (les épinards cuits sont OK)
  • oeufs crus
  • yogourt ou crème sûre, non mélangés avec d'autres ingrédients
  • mayonnaise
  • fromage entier (râpé, c'est OK).

Pas besoin de se limiter aux plats principaux non plus! On peut également en profiter pour faire des accompagnements, des desserts, des collations pour les lunchs (par exemple des muffins), etc.

 

Prévoir un plan

Il faut bien prévoir  la journée de cuisine; celle-ci devra être très efficace!

  1. On doit donc d'abord établir une liste de recettes à faire, avec un calendrier du mois ainsi que le nombre de soirs où vous avez besoin de repas.
  2. À partir de cette liste, on peut établir une liste des ingrédients nécessaires. C'est bien de planifier ceci quelques semaines à l'avance, comme ça on peut profiter des spéciaux, intéressant si on veut acheter par exemple 4 filets porc, 8 boîtes de tomates, 5 paquets de fromage cheddar etc. N'oubliez pas de regarder ce que vous avez déjà dans le garde-manger!
  3. Planifier la logistique : un plat cuira à la mijoteuse, pendant qu'un cuira dans le four et un sera sauté dans la poêle, etc.
  4. Acheter et conserver les ingrédients nécessaires, en pensant aux condiments, épices, etc.
  5. Si possible, la veille, on sort tous nos instruments : mijoteuse, mélangeur, robot, poêles et cuillères de bois, râpe à fromage, etc.
  6. La journée même, on commence par faire toute la préparation, à la chaîne : hacher 8 oignons à la fois (qui serviront pour une soupe + une sauce à spaghetti + des burritos, etc.), faire revenir 6 livres de boeuf haché (pour du chili + de la préparation pour des tacos, etc.)

 

Des trucs pour la congélation

  • Prévoir assez de contenants de congélation, et de sacs Ziploc (on peut y déposer des aliments refroidis).
  • Pour ne pas monopoliser tous nos plats en Pyrex et autres, ainsi que pour maximiser l'espace dans le congélateur, on peut mettre un papier aluminium dans le fond, verser la nourriture, congeler, puis retirer le met du plat, et transférer dans un sac Ziploc. On transfère à nouveau juste avant de dégeler / réchauffer!
  • Pendant qu'on y est, on double, triple ou quadruple les recettes.
  • Utiliser son jugement pour la cuisson. Certains mets qui cuiront longtemps le temps venu de les manger (par exemple une lasagne) n'ont pas besoin d'être cuits avant d'être congelés, simplement assemblés.
  • Ne pas oublier de bien identifier chaque met congelé! Ainsi que d'inscrire la date, pour s'assurer de faire une bonne rotation.
  • Penser en termes de «repas» : si un met contient à la fois une protéine, des pommes de terre et des légumes, bingo! Ou sinon, on peut ajouter ce qui manque à chaque soir : faire cuire du riz, des pâtes, du couscous, du quinoa pour un ragoût sans féculent, par exemple, ou encore ajouter des crudités ou une salade pour un met congelé sans légumes.
  • Penser également en termes de convives, prévoyez le nombre de personnes par repas.

Cuisiner autant et seulement une fois par mois semble trop de travail et d'organisation? Il faut se rappeler que cette méthode n'a pas besoin d'être «tout ou rien»! On peut commencer de façon plus modeste (cuisiner un après-midi à chaque deux semaines, par exemple). La première fois, on ne réussira peut-être pas à accumuler assez de variété et de repas pour un mois entier de soupers, mais il faut se dire qu'après 2, 3, ou 4 fois, ça finira par être le cas!

Avez-vous des recettes qui conviennent particulièrement bien à la congélation
 

Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!