Mieux manger au travail pour réduire le stress et la fatigue

Dans une semaine, quand on y pense, une grande partie de ce que l’on mange se passe au travail (dîners, collations et souvent également les déjeuners). Mais malheureusement, ce n’est habituellement pas l’endroit où on réussit à manger le mieux.

À part apporter son lunch le plus souvent possible, qu’est-ce qu’on peut faire alors pour éviter le cercle vicieux stress ➡️ croustilles et boisson gazeuse de la machine distributrice ➡️ baisse d’énergie et encore plus de stress ? Voici quelques pistes pour mieux manger au travail afin de réduire le stress et la fatigue.

Arrêter pour manger

 

A post shared by • Liz • (@odetoawe) on

 

C’est tentant de manger très vite à son bureau mais vous les savez déjà, ce n’est vraiment pas l’idéal. D’abord, parce qu’on a besoin de se lever un peu et de changer d’air, ne serait-ce que quelques minutes. Mais aussi parce qu’en mangeant devant son ordi, on risque beaucoup plus de faire des mauvais choix et/ou de ne pas écouter sa faim et de manger trop.

En plus, bouger un peu sur l’heure du midi permet souvent d’éviter le fameux coup de barre en PM.

Prévoir des collations

 

A post shared by Anne (@anneappleaday) on

 

Lorsqu’on a faim, on n’est souvent pas le meilleur juge, alors soyez toujours préparés! Gardez quelques options de bonnes collations dans un tiroir : des noix ou des barres tendres pas trop sucrées, par exemple.

C’est plus de gestion un peu, mais si vous pensez que ça pourrait également vous aider à vous sentir mieux et éviter la malbouffe, vous pourriez aussi apporter des aliments que vous conservez dans le frigo du bureau : yogourt grec, bâtonnets de fromage, crudités déjà préparées, hummus (avec des craquelins)…

Voici quelques idées de collations maison:

Trail mix espresso prêt en 1 minute
Muffin clémentines et gingembre
Grignotines méli-mélo santé à l'érable et aux épices barbecue
Truffes sans cuisson de gâteau aux carottes et aux noix

Écouter ses signaux

via GIPHY

Lorsqu’on est stressés ou fatigués, notre capacité de s’écouter diminue. Alors parfois on mange pour des raisons autres que la faim : parce qu’on veut se « récompenser » pour quelque chose, parce qu’on a simplement soif, ou parce qu’on s’ennuie après plusieurs heures passées à son bureau et que manger « donne quelque chose à faire ».

La prochaine fois que ça vous prend, essayez simplement de vous en rappeler et de vous poser la question. Avez-vous vraiment faim ? Peut-être que finalement, un verre d’eau «ferait la job».

Résister aux tentations

 

Une fois de temps en temps, manger un morceau de gâteau pour la fête d’un collègue, c’est tout à fait correct et ça fait du bien! Mais voilà, souvent dans les milieux de travail, les possibilités de mal manger se multiplient et deviennent omniprésentes : énormes muffins/gâteaux pour une réunion tôt le matin, pizza graisseuse pour une formation sur l’heure du midi, beignes pour les anniversaires et autres célébrations, collègues qui vendent des friandises pour amasser des fonds, plat de bonbons à la réception, gâteries des occasions spéciales…

Sans se priver de ceci à 100 % (qui a envie d’une vie sans aucun plaisir?), il vaut quand même mieux éviter que ce genre d’extra ne devienne quotidien. Ce n’est vraiment pas pour vous faire la morale; simplement, après avoir mangé ce genre de trucs, surtout si c’est régulier, on ne se sent vraiment pas bien et ça n’aide en rien l’énergie et la productivité de toute façon!

Comment résister alors? Il paraît que ça prend 15 minutes avant d’oublier une envie. Alors ça peut être de s’occuper (aller prendre une petite marche, faire une commission ou aller voir un collègue avec qui on a besoin de discuter) le temps que notre cerveau passe à autre chose.


Vous aimerez aussi:
Comment bien manger quand on est à la course
5 trucs pour ne plus jamais rien oublier à l'épicerie​


Pas trop de café!

Tout en modération : un ou deux cafés le matin, c’est super. Devoir en boire sans arrêt pour lutter artificiellement contre la fatigue, ça n’apporte rien de bon (et surtout pas plus d’énergie). Au lieu de carburer au café toute la journée, apportez une bouteille d’eau réutilisable que vous remplissez à mesure.

Ou encore, remplacez le café par le thé ou la tisane; parfois, c’est simplement d’un breuvage chaud réconfortant dont on a besoin.

Même si c’est platte à entendre, l’eau reste le meilleur choix ; être bien hydraté, ça aide vraiment à la concentration.

Faire de la pression

 

A post shared by kerby_kerbear (@kerbearker) on

 

Les habitudes faisant partie de la culture d’un bureau ou autre environnement de travail, ça se change! Peut-être que la secrétaire commande des pâtisseries sucrées pour déjeuner sans trop y réfléchir, juste parce que ça a toujours été comme ça. Mais il y certainement des alternatives plus sensées : plateaux de fruit et petits muffins au blé entier par exemple. Même chose pour le midi : pourquoi pas des salades et des wraps bourrés de légumes?

Et pour l’anniversaire de quelqu’un, l’idée d’apporter systématiquement des beignes pourrait être transformée en une tradition qui serait probablement tout aussi bien accueillie par le département : se cotiser pour acheter un bouquet de fleurs (ou une carte-cadeau pour un resto midi) par exemple.


Essayez aussi notre tofu général tao:

 


 

Commentaires

Sur le même sujet