Découvrez les 12 variétés de pommes au Québec

 

Nous avons tellement de belles variétés de pommes au Québec! Comme c'est parfois difficile de s'y retrouver, voici les principales sortes, le moment idéal pour se les proccurer et comment les consommer.

1. McIntosh

mcintosh

C'est sans contredit la reine des pommes... tellement populaire qu'elle a même donnée son nom à une sorte d'ordinateur! La MacIntosh a été introduite au 19e siècle aux États-Unis, mais tant mieux pour nous, le Québec correspond à son climat idéal. C'est une pomme qui arrive à maturité en mi-saison (septembre). Elle est bonne à croquer, mais aussi excellente pour le jus et en compote. Elle est disponible toute l´année.

2. Paulared

Fait intéressant, cette pomme est issue d'un semis de hasard : impossible de retracer précisément ses origines, quoique l'on pense qu'elle soit issue de la Cortland et de la McIntosh. C'est une variété hâtive, disponible à la fin août, elle est le délice des amateurs de pommes croquantes et acidulées. On peut la manger comme telle ou la cuire, par exemple en croustade ou en compote (sa chair ayant tendance à se défaire).


Vous aimerez aussi:

Confit de canard aux pommes et clémentines
Pain doré aux pommes
Gâteau au fromage au caramel et aux pommes
Pouding brioché aux pommes et poires caramélisées, sauce au rhum
Muffins streusel aux pommes et piment de la Jamaïque


3. Cortland

Cette pomme est issue d'un croisement entre les variétés McIntosh et Ben Davies. Elle arrive à maturité en octobre, et son fruit est tendre et sucré. Elle est parfaite comme pomme à cuire, en particulier pour les tartes, puisqu'elle garde sa forme. C'est aussi la pomme de choix pour les salades de fruits; en effet, sa chair ne brunira pas une fois coupée.

4. Spartan

pomme-spartan

Produit d´un croisement entre la McIntosh et la Yellow Newton Pippin, cette pomme canadienne (née en Colombie-Britannique) oscille entre le jaune et un beau rouge soutenu. Elle arrive à maturité à la fin septembre, et c'est la variété la plus croquante offerte sur le marché. Elle est sucrée, aromatique et mi-acide; on la mange comme telle ou on en fait du cidre.

5. Empire

pomme-empire

Cette pomme est en fait un hybride de McIntosh et de Rouge Délicieuse, ayant gardé la forme de la première et la couleur foncée de la seconde variété. Elle est croquante, juteuse et très sucrée, avec peu d'acidité. Elle arrive à maturité en octobre, en faisant une des variétés les plus tardives au Québec. On la croque ou on en fait du cidre.

6. Melba

pomme-melba

Cette pomme bien rouge a une forme un peu aplatie, une chair tendre, molle et fondante. Elle est très parfumée, sucrée mais aussi avec une pointe d'acidité bien présente. Il est préférable de la cuisiner que de la manger telle quelle. Elle est prête à cueillir vers la fin du mois d´août.

7. Lobo

pomme-lobo

Cette pomme a été développée à Ottawa au début du 20e siècle. C'est une variété de mi-saison (septembre) produisant de gros fruits, jaunes striés de rouge et de forme souvent irrégulière. Les pommes Lobo sont croquantes, juteuses, mi-sucrées et mi-acidulées. On peut les manger telles quelles, mais aussi les utiliser dans les tartes, puisqu´elles gardent bien leur forme à la cuisson.

8. Jerseymac

La Jerseymac produit de gros fruits rouge foncés, croquants et fermes, sucrés, parfumés, avec très peu d'acidité. On la croque ou alors on la transforme en jus. C'est une variété relativement récente, développée à partir de la McIntosh par des pomiculteurs du New Jersey, mais plus hâtive que sa cousine (maturité au mois d´août).

9. Vista Bella

Développée dans les années 70, il s´agit d´une variété hâtive, l'une des premières à arriver sur le marché au mois d´août. Son fruit est juteux, moyennement sucré, avec un peu d'acidité. Elle se mange telle quelle, et rapidement si possible, puisque sa durée de vie est plutôt courte.

10. Honeycrisp

Variété récente apparue dans les années 90, la Honeycrisp ne cesse de gagner en popularité depuis. C'est une pomme parfaitement adaptée à notre climat, puisqu'elle a besoin de froid pour développer toute sa saveur et sa belle couleur rouge. Elle est croquante, juteuse et sucrée, rappelant, comme son nom l'indique, le goût du miel. Elle arrive à maturité vers la fin septembre, en faisant une variété de mi-saison. On peut à la fois la manger comme telle ou la cuire. Elle a une faible oxydation (brunissement) lorsqu'on la coupe.

11. Gala

pomme-gala

Originaire de la Nouvelle-Zélande, la Gala est le fruit d´un croisement entre la pomme Jaune Délicieuse et la Kidd's Orange. Tous les pommiers Gala sur la planète proviennent en fait de greffons du même arbre. Sa peau est dorée tachetée de rouge, sa chair est jaune, ferme, et sa texture est très fine. Elle est très sucrée et douce. Elle se mange comme telle ou alors peut servir dans la confection de desserts. C'est l'une des quelques variétés disponibles durant tout l'hiver.

12. Russett

Il s'agit d'une variété ancienne, qui revient tranquillement au goût du jour. La pomme Russett est jaune et tachetée. Sa chair est d´un blanc parfois verdâtre, et sa texture est plutôt tendre, parfois un peu grossière. Elle est sucrée avec une plaisante point d´acidité. On l'utilise surtout pour le cidre ou la compote, et c'est une variété qui se sèche bien. Elle est à point vers la mi-octobre (saison tardive).


Découvrez comment conserver vos pommes et découvrez des recettes classiques (croustade, comporte, tarte):

Panier de pommes fraîches

Crédit photo: instagram.com/best_of_americantowns/


Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!