Quoi faire ces temps-ci de l’année pour avoir des réserves

Ça y est, le temps de l’abondance est arrivé! Le temps où les marchés publics, les fruiteries et même la plupart des épiceries proposent UNE TONNE de produits locaux (ou presque, si disons on considère les fruits de l’Ontario comme tel, puisque que c’est quand même nettement mieux que de les faire venir de Californie) pour pas cher. Et juste une note en passant : c’est aussi le temps de l’année où c’est le plus facile de faire des efforts vers le « zéro déchet », puisque beaucoup, beaucoup de fruits et légumes sont présentement proposés dans des paniers ou des barquettes en carton, plutôt que d’être emballés dans le styromousse et le plastique. Si vous avez le choix entre deux produits/deux emballages, pensez-y!

Bref, jusqu’en novembre, si ça vous tente, c’est en plein le temps d’en profiter et de faire « des réserves » de différentes manières. Et ça peut être autant dans la congélation que dans les conserves ou la transformation

Oui c’est vrai que contrairement à nos ancêtres qui ne faisaient pas ceci par choix mais réellement pour une question de survie, on n’est pas obligés de se donner tant de mal pour compléter ce genre d’initiative… Puisque maintenant la grosse majorité des produits sont en effet disponibles toute l’année. Mais! On peut quand même reconnaître que le mode de vie de nos ancêtres était plein de bon sens : cette manière de faire respectait les saisons, préservait les fruits et légumes au moment où ces derniers étaient à la fois dans le pic de leur abondance mais aussi de leur fraîcheur et de leur saveur… Et même aujourd’hui, faire quelques efforts en ce sens permet d’économiser et aussi de faire durer dans l’année le temps où on peut s’approvisionner localement (donc de réduire un peu notre empreinte écologique). 

Voici quelques idées si vous avez envie de vous lancer là-dedans.

1. Les petits fruits

 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Congelez-les pour faire des smoothies, desserts, muffins, etc. plus tard. Le meilleur moyen est la congélation en deux étapes, pour éviter l’effet « pris en pain » : 

  1. Les étaler sur une plaque, en une seule épaisseur puis mettre directement celle-ci au congélo pendant quelques heures (ou plus).
  2. Transférer le contenu dans des sacs à congélation ou autre contenant. 

Se garde : Au moins 6 mois. Après ça sera encore bon, mais ça pourrait commencer à goûter le congélateur.

Vous pouvez aussi faire des confitures! Voici une manière de procéder facile, sans stérilisation

Se garde : Stérilisé, à température ambiante, indéfiniment mais deviendra moins bon après quelques années. Non stérilisé, dans le frigo : au moins 2 mois. Dans le congélo : 6 mois à 1 an.

2. Les pommes

 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Pour les transformer tout de suite, on peut faire de la compote. Celle-ci peut ensuite être congelée en portions, autant pour manger telles quelles que pour faire des recettes.

Les pommes elles-mêmes, entières ou coupées, ne se congèlent pas très bien.

Les pommes locales et très fraîches (par exemple si vous êtes allés en ramasser beaucoup et que vous aimeriez en garder pour cet hiver) se conservent également telles quelles pendant plusieurs mois, voire jusqu’au printemps! Mais il ne s’agit pas seulement de les mettre au frigo. Il faut pour ça :

  • Bien les inspecter et choisir celles qui ne sont pas abîmées ou qui ont commencé à pourrir.
  • Les emballer individuellement dans du papier journal ou des circulaires (du papier d’emballage ou de soie recyclé, etc.)
  • Les placer ensuite dans une boîte, un bac ou une caisse et les entreposer dans un endroit frais et sombre, par exemple une chambre froide. La température doit être constante et un peu moins froide que le réfrigérateur.
  • Ne pas les entreposer avec d’autres fruits et légumes qui émettent beaucoup d’éthylène, par exemple des oignons.

3. Les poires

 

A post shared by Tarte (@tartemb) on

 

On peut les peler, les couper en deux, les faire pocher dans une casserole d’eau avec un peu de sirop d’érable, en les laissant mijoter jusqu’à ce que la pointe d’un couteau les traverse facilement. On les met ensuite en pot avec le liquide et on les garde au frigo! 

Se garde : quelques mois au frigo, même sans stérilisation. 

4. Les fruits à noyaux

 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

On peut congeler des cerises avec la technique en deux étapes. Il faut par contre les dénoyauter (et sans gadget fait spécifiquement pour ça, ça veut dire les couper en deux).

Les pêches, nectarines, prunes et compagnie peuvent être coupées en deux, dénoyautées puis coupées en tranches. On les congèle ensuite avec la technique en deux étapes. 

Se garde : 6 mois au congélo

5. Les raisins bleus

 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Les délicieux raisins bleus peuvent être transformés en gelée ou même en tarte!  Voici la recette de tarte aux raisins bleus

6. Les légumes racines

 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Les betteraves, rutabagas, carottes et pommes de terre (attention, pas les patates douces) peuvent aussi se conserver plusieurs mois, de la même manière que les pommes. 

Ils peuvent également être coupés en cubes/morceaux et congelés pour être ensuite ajoutés à des potages, etc. Toujours en utilisant la technique en deux étapes (voir ci-haut).

Les betteraves font de délicieuses marinades! Voici une recette de betteraves marinées

Se garde : 6 mois au congélo, indéfiniment lorsque stérilisé

7. Le maïs

 

Le meilleur moyen de conserver le maïs frais du jour, d’une manière facile à utiliser : enlever tous les grains de l’épi en tenant celui-ci à la verticale et en coupant avec un couteau tranchant (attention!) On peut ensuite congeler les grains tels quels : une fois décongelés, ils pourront être ajoutés directement à des plats qui vont cuire (pâté chinois, potage, etc.) ou revenus dans une poêle quelques minutes pour manger comme ça.

Se garde : 6 mois au congélateur

8. Les tomates

 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Le plus simple est de les mettre en conserve! Ensuite, on peut utiliser ces tomates déjà prêtes pour une multitude de recettes : sauce à spaghetti, sauce à pizza, soupes, mijotés, ragoûts, salsa, etc.

Voici la procédure pour faire des conserves de tomates

Certaines personnes congèlent directement des tomates entières, par exemple dans un grand sac à congélation. On peut ensuite les plonger directement dans une soupe, un ragoût ou autre. 

9. Le brocoli, le chou-fleur, les haricots

 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Ces légumes peuvent se congeler, mais bénéficieront d’être coupés en morceaux (dans le cas du brocoli et du chou-fleur) puis blanchis auparavant. Pour ce faire, il faut les plonger dans l’eau bouillante pendant une minute, puis les placer directement dans un bol d’eau avec de la glace.

Une fois décongelés, on peut les cuisiner comme à l’habitude!

Les haricots peuvent également être mis en conserve dans une marinade, par exemple pour les Bloody Ceasar (ou pour manger juste comme ça)! Voici une recette de haricots marinés César

Le chou-fleur peut être transformé, avec des concombres (voici ci-bas) et d’autres légumes, en délicieuses marinades à la moutarde

10. L’ail et l’oignon

 

A post shared by Vera Flora Farm (@veraflorafarm) on

 

L’ail et l’oignon frais locaux peuvent se conserver souvent plusieurs mois (il est préférable de demander quelle variété d’oignon est plus propice à être gardée longtemps), surtout si on les laisse « tempérer » pendant 10 à 14 jours à l’air (ce qui leur permet de développer des pelures bien sèches qui les protègent). Ensuite, ils peuvent être gardés dans un endroit sombre, pas trop frais, comme un tiroir. Il ne faut pas les garder avec d’autres fruits ou légumes qui émettent beaucoup d’éthylène.

Se garde : les oignons, jusqu’aux Fêtes, l’ail, probablement jusqu’à la fin de l’hiver.

11. Les poivrons

 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Le meilleur moyen de les conserver est de les faire rôtir puis mariner! Voici la recette de poivrons marinés.

Se garde : au frigo, pendant environ 3 mois.

12. Le concombre

 

On peut en faire des cornichons, de la relish sucrée ou encore d’autres marinades du genre. 

Se garde : stérilisés, indéfiniment. Non-stérilisés au frigo, environ 2 mois.

13. Les courges

 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Les courges « d’hiver », c’est-à-dire celles qui sont moins tendres (donc pas les courgettes ni les patissons), se conservent habituellement plusieurs mois soit directement sur le comptoir (comme les Butternut, par exemple), soit dans un endroit sombre et frais.

Se garde : Jusqu’aux Fêtes et même plus!


Vous aimerez aussi:

Nachos avec salsa maison aux tomates rôties     Rouleaux de printemps
 
Petits bateaux déjeuner à la patate douce
Rouleau de salade vietnamienne

 

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!