5 trucs pour réduire votre gaspillage alimentaire  (et créer de nouvelles recettes délicieuses!)


Dans la vague du mouvement zéro déchet se trouve aussi celui du zéro gaspillage alimentaire! Que vous décidiez de sauter à pieds joints dans le mouvement pour votre portefeuille, pour l’environnement ou simplement par respect pour nos productrices et nos producteurs agricoles qui travaillent d’arrache-pied pour nous offrir variété, fraîcheur et goûts délicieux, voici mes cinq conseils pour réduire votre gaspillage alimentaire à la maison! 


1.    Touchez le fond de votre frigo avant d’acheter du neuf! 

Chez moi, avant même de penser aller faire l’épicerie, je m’assure de pouvoir toucher le fond de mon frigo. Littéralement. Personnellement, je n’ai jamais adhéré à la stratégie “une épicerie par semaine”, parce qu’une épicerie peut me durer plus ou moins longtemps selon mes activités. J’attends donc de vider mon frigo avant d’y entrer de nouveaux items. Ça force aussi à la créativité pour utiliser nos fonds de fridge qui, autrement, pourraient tranquillement prendre vie à notre insu! 


2.    Apprenez à remplacer des ingrédients! 

Une autre chose à laquelle je n’ai jamais réussi à me plier? Suivre une recette. Je ne suis JAMAIS une recette à la lettre! Parce que je me refuse à acheter un ingrédient spécifique pour une recette qui ne me servira plus par la suite. J’ai donc appris à remplacer certains ingrédients par d’autres que j’utilise plus souvent et à adapter mes recettes au contenu de mon réfrigérateur et de mes armoires pour utiliser en priorité ce que j’ai sous la main! 

Pas d’oeufs pour faire les crêpes? Il y a les graines de chia! 
Pas d’oignons pour le sauté? Il y a le poireau! 
Pas de petits pois surgelés pour ma recette de salade? Il y a les edamames!

N’ayez crainte, avec la pratique, ça devient un réflexe! 


3.    Créez votre liste d’épicerie à partir de vos fonds de fridge… et des aliments de saison!

Avant d’aller à l’épicerie, je vérifie ce qu’il me reste à passer dans mon réfrigérateur et, rendu à l’épicerie ou au marché, je priorise les aliments de saison. En joignant les deux, je crée mes recettes des prochains jours. 

Un restant de feta et de citron à la maison? 
Des épinards et du concombre dans mon panier bio? 
De la menthe dans mon jardin? 
Du quinoa au fond de mon armoire? 
Il ne me reste qu’à acheter des edamames et j’ai une délicieuse salade d’été! 


4.    Ayez vos recettes touski! 

Ayant grandi avec une maman nutritionniste, j’ai vite appris à utiliser les quatre groupes alimentaires pour composer mes repas… et aujourd’hui, avec le nouveau Guide alimentaire canadien, je m’en tiens à trois! Je m’assure donc de toujours avoir sous la main des légumes, des féculents (riz, couscous, pâtes, patates, etc.) et des protéines (végétales dans mon cas). De cette façon, je suis certaine de pouvoir composer un repas! Et même lorsque mes réserves sont basses, si j’ai au moins un élément de chacune de ces catégories, je peux faire un sauté touski ou une pizza touski ou une soupe touski! 

Le touski est la recette anti-gaspi par excellence! 


5.    Faites-vous confiance et prenez des risques! 

Vous l’aurez compris, la meilleure façon d’éviter le gaspillage alimentaire est d’être adaptable et créatif! Réutiliser ses fonds de fridge, adapter les recettes, créer un nouvel agencement de goûts, etc. Et pour ce faire… il faut prendre des risques! On ne se mentira pas, les premières fois, il est normal de faire des “erreurs” (ici, lire: apprentissages!). Mais à force, on comprends mieux les mélanges qui nous plaisent, les ingrédients qui se marient bien et ceux qu’on ne doit absolument pas mettre en contact! 

Aujourd’hui encore, il m’arrive de complètement rater une recette (que je réutilise si possible en l'intégrant dans une nouvelle recette!), mais les succès sont bien plus fréquents que les échecs et j’évite ainsi de gaspiller des aliments tout en sauvant beaucoup d’argent! 

Sur le même sujet