Antoni de «Queer Eye» lance son livre de recettes

Antoni Porowski – aussi connu sous le petit nom d'Antoni de Queer Eye – vient de sortir son tout premier livre de recettes. Et, comme la moitié de la planète, on ne se peut juste plus à l'idée de cuisiner les plats qu'on retrouve dans le livre Antoni in the Kitchen.

Pour tout dire, on se sent comme un Corgi surexcité devant un succulent jambon rôti tout droit sorti du four.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Antoni Porowski (@antoni) le

Parce que tout le monde aime Antoni... sauf peut-être ceux qui ne le savent pas encore.

Si vous n'avez pas encore eu la chance de zyeuter le bouquin, voici un aperçu de ce que vous pourrez vous mettre sous la dent. 

Antoni Porowski : sa vie, sa life

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Antoni a grandi à Montréal, parle français et peut chanter du Céline sans accent

Dans l'émission, ce membre du Fab Five se charge de relooker la routine culinaire des gens qui vivent une métamorphose, en leur apprenant une nouvelle recette pour qu'ils découvrent enfin les plaisirs de la popote. Certains des cas sont de réels illéttrés culinaires sur le bord de la malnutrition. On ne commence pas la leçon avec un confit de canard...

Avec ce livre, il continue donc sa mission éducative pour les simples mortels dans notre genre, d'une manière bien personnelle, en nous partageant des recettes qui lui sont chères, accompagnées de quelques anecdotes biographiques du temps où il habitait la métropole québécoise. Clairement, ses racines polonaises ont elles aussi influencé son rapport à la cuisine dès son enfance. 

Dans cet ouvrage, le foodie télégénique nous présente des plats qui font partie de son histoire personnelle et qui rappellent son bagage culturel unique. Il nous suggère des recettes pour tous les goûts, avec différents niveaux de difficulté. Parfait pour les novices ou intermédiaires de la cuisine en quêtes d'idées. On ne réinvente pas la roue, mais on a du plaisir. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Antoni Porowski (@antoni) le

Du syndrome de l'imposteur au succès planétaire de Queer Eye

Lorsqu’il a été sélectionné pour participer à l’émission, celui qui se destinait à devenir acteur a d'abord ressenti un étrange sentiment d’imposture.

Antoni a gagné sa vie adulte à cuisiner en attendant de percer dans le monde artistique. Il a travaillé dans le milieu de la restauration pendant des années, avant de devenir le chef personnel de Ted Allen, un ancien de la première mouture de Queer Eye for the Straight Guy. Mais c'était un travail qu'il faisait avant tout pour des raisons… alimentaires.

Puis, après avoir vécu l’expérience de la première saison de la nouvelle mouture de la série, il a réalisé que toute sa vie il avait baigné dans cet univers et qu'il était parfaitement à sa place dans son nouveau rôle. Après tout, il sait enseigner des techniques simples à des gens qui ont grand besoin d'apprendre le plaisir de concocter soi-même des mets bons en gueule. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Antoni Porowski (@antoni) le

Ce premier livre est à la fois une source d’inspiration pour des recettes simples et délicieuses pour l'oeil, en plus d’être une mine d’or pour tous ses admirateurs qui pourront feuilleter les pages qui débordent de photos magnifiques de cet homme... hum, photogénique.

Parce qu’il a beau faire partie de Queer Eye, il fait rêver un grand nombre de gens parmi le public, hommes ou femmes. Disons que tout ce beau monde pourra se rincer l’œil en explorant ce livre, tant devant les portraits d'Antoni qu'en contemplant ses plats alléchants d'instagrammabilité. 

Antoni au marché

Paul Brissman / Rux Martin Books / Houghton Mifflin Harcourt

Puis, ce Montréalais d’origine polonaise revient sur ses racines, et on se rend compte que le Québec conserve une place spéciale dans son cœur maintenant qu'il demeure aux États-Unis. On le voit d'ailleurs faire la pose dans des quartiers cool américains avec un chic linge à vaisselle ou un jacket hip sur l'épaule d'un air décontracté.

Les plus observateurs remarqueront même un chandail de l’Expo 67 sur certaines photos du livre. Avec toutes ces images splendides, Aucun doute, Antoni in the Kitchen est autant un livre de cuisine qu'un livre de table à café.

Cuisiner avec Antoni

Mais quels genres de recettes retrouve-t-on dans ce livre de cuisine? Un peu de tout, pour tous les genres. On fait dans le généralisme. 

Steaks de chou-fleurs au curcuma et amandes croquantes

Paul Brissman / Rux Martin Books / Houghton Mifflin Harcourt

On compte en tout 6 grandes catégories de recettes :

  • Entrées et grignotines
  • Légumes, verdures et autres plats d'accompagnement
  • Soupes et bouillis
  • Pâtes et riz
  • Recettes de semaine «presque santé»
  • Viandes
  • Desserts

Parmi toute cette variété de mets, on a choisi de vous présenter les 5 recettes d'Antoni qui nous donnent le plus l’eau à la bouche. 

(On s'est restreint à cinq, parce que tsé. On pourrait bien partir en peur et littéralement manger le livre au complet.)

1. La poutine Hi-Lo

On a beau avoir mangé mille et une sortes de poutines depuis notre naissance, l’image de cette version faite avec des petites patates à déjeuner nous fait tellement saliver que nous retenons un filet de bave au moment d’écrire ces lignes.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Antoni Porowski (@antoni) le

2. Fromage ricotta et champignons sauvages marinés, noisettes rôties et miel

C’est en nous racontant une anecdote d’enfance, à propos de quand il allait cueillir des champignons avec ses parents dans les Cantons-de-l’Est, qu’Antoni introduit cette recette qui donne faim.Cute et miam à la fois. 

3. La soupe ramen bâtarde

Cette version de la soupe ramen fera changement de celles qu’on a l’habitude de commander au resto, et on y retrouve une touche tant désirée de saveur umami. Sérieux, on l'a juste choisie pour les couleurs, zéro idée comment ça goûte, mais on a hâte de l'essayer. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Antoni Porowski (@antoni) le

4. Pétoncles au beurre de carotte et aux câpres croustillantes

Si vous aimez bien essayer des idées weird, cette recette simple et surprenante donne une nouvelle twist à ce fruit de mer. Je n'aime pas les pétoncles et pourtant ça a l'air étrangement délicieux. Les câpres sont frites dans un soupçon d'huile d'olive afin de devenir croquantes à souhait, un truc qu'il a appris de son ami montréalais et ancien patron, nul autre que le chef Chuck Hughes

5. Carrés de Pâques au caramel polonais

Pour les occasions festives, ces barres aux noisettes et caramel feront le bonheur de vos invités à la dent sucrée. N’attendez pas à Pâques pour les faire, n’importe quelle occasion est bonne, même pour simplement souligner les jeudredis, ou simplement le fait que vous aimez l’odeur de votre nouvelle marque de shampoing... Toutes les excuses sont bonnes pour manger du caramel, point.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Antoni Porowski (@antoni) le

Ce livre fraîchement sorti de l'imprimeur est uniquement disponible en anglais pour le moment.

Ceux qui aiment suivre la carrière d'Antoni aimeront assurément le découvrir sous la lumière de sa hotte de poêle. C'est un livre de cuisine autobiographique qui s'offre vraiment bien en cadeau.

C'est un must pour tous les fans de Queer Eye en plus d'être un outil pour inspirer ceux et celles qui veulent varier leur menu. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Antoni Porowski (@antoni) le

Antoni in the Kitchen est disponible en ligne sur le site Web d'Indigo ou demandez-le à votre libraire préféré. 

N'oubliez pas qu'Antoni sera à Montréal le 3 octobre pour offrir une démo culinaire et répondre aux questions de ses admirateurs. Pour réservez vos places, visitez le site eventbright de l'évènement