Les faux sucres, dangereux pour la santé?

Il y a quelques mois, mon amie étudiante en médecine m'a demandé mon avis par rapport aux boissons qui contiennent de l'aspartame ou du sucralose, deux « faux sucres ». J'ai d'abord pensé qu'elle posait la question pour pouvoir mieux guider ses patients, mais non! Elle m'a avoué que c'était pour elle, qui a comme plaisir coupable de prendre un cola diète de temps en temps. Comme quoi l'habit ne fait pas le moine (ou plutôt le sarrau ne fait pas le buveur d'eau)!

Si tu te poses la même question, les prochaines lignes sont pour toi.

C'est quoi les « faux sucres »?

Main versant une boisson gazeuse dans un verre

Artem Beliaikin sur Unsplash

Il existe plusieurs faux sucres, ou édulcorants artificiels, mais les plus connus sont l'aspartame (Equal), le stevia, l'acesulfame-k (Sunett), le sucralose (Splenda), et la saccharine (Twin). On les retrouve dans certaines boissons gazeuses commerciales, jus de fruit, alcools, édulcorants en sachets, crèmes glacées, confitures, pâtes à dents, gommes à mâcher, yogourts, marinades, céréales à déjeuner, etc. Un bon indice que ton produit contient un faux sucre est que l'étiquette indiquera « diète » ou « allégé », ou encore « zéro calories / zéro sucre ».

Maintenant pour mieux les connaître, voici un genre de speed dating entre toi et les « faux sucres » :

1. Aspartame : celui dont ta mère t'a dit de te méfier

200 fois plus sucré que le sucre blanc, il est composé de deux acides aminés (les composants primaires des protéines). Fait intéressant : Il perd son goût sucré à la cuisson. Attention aux biscuits à l'aspartame, ils risquent de ne rien goûter à la sortie du four. La solution : manger la pâte à biscuit crue? ¯\_(ツ)_/¯

2. Stevia : ton voisin « grano » qui porte des souliers en chanvre 

200 à 300 fois plus sucré que le sucre blanc, il est extrait d'une plante dont le nom donne le goût d'essayer une nouvelle sorte de pâtes italiennes : Stevia rebaudiana Bertoni. Les Guaranis, un peuple d'Amérique du Sud, utilisent le stevia pour sucrer leur yerba mate (un type de thé), depuis des centaines d'années.

3. Acesulfame-k : celui qui repart sans laisser de traces

100 à 200 fois plus sucré que le sucre blanc, c'est le sel de potassium de l'acésulfame. Fait divers : étant donné qu'il est excrété à 100% dans l'urine, des chercheurs d'Alberta ont utilisé cet édulcorant pour mesurer la quantité d'urine dans 31 piscines publiques et spas au Canada. Pour les intéressés, une des conclusions est que la qualité de l'eau des piscines laisse à désirer. RÉ. VÉ. LA. TION.

4. Sucralose : un genre de Kevin un peu trop mainstream

600 fois plus sucré que le sucre blanc, il a été découvert un peu par accident dans le cadre d'expériences sur des dérivés synthétiques du sucre de table. Quand un des chercheurs a demandé à son collègue de « tester » une des substances, celui-ci a compris « taste », a nonchalamment goûté, et s'est rendu compte que c'était sucré en ti-pépère.

5. Saccharine* : le bad boy  

300 à 400 fois plus sucrée que le sucre blanc, la saccharine est le premier édulcorant à avoir été découvert en 1879. À la pause du lunch, un chercheur qui s'était mal lavé les mains après ses expérimentations matinales a noté que ses doigts goûtaient particulièrement sucré. Le responsable de son laboratoire et lui ont écrit des articles à propos de ce nouveau sucre intrigant. Quelques années plus tard, le chercheur aux mains sucrées a breveté la saccharine et est devenu très riche alors que le responsable de son laboratoire est resté un peu fâché de ne pas avoir vu la couleur de cet argent. Drama!

* La saccharine est actuellement interdite au Canada en raison d'études qui montrent un risque de cancer... chez les rats. Elle pourrait être réintroduite dans les prochaines années, car elle n'est pas néfaste pour les humains.

Pourquoi consommer des « faux sucres »?

Femme buvant d'une bouteille

The Creative Exchange sur Unsplash

L'avantage des édulcorants artificiels : ils ne contiennent pas beaucoup de calories par gramme. Par exemple, le sucralose et l'acésulfame-K ne contiennent aucune calorie par gramme. Pour les autres, leur pouvoir sucrant est tellement élevé (100 à 600 fois plus sucré que le sucre blanc) que ça prend littéralement des miettes pour sucrer un plat.

Résultat : on peut combler sa dent sucrée sans ingérer de calories.

Résultat (alternatif) : les édulcorants artificiels... font perdre du poids?

Des chercheurs se sont intéressés à cette question. Une des études les plus exhaustives à ce sujet a été faite auprès de 163 femmes obèses qu'on a divisées en deux groupes : la moitié devait consommer des aliments et breuvages contenant de l'aspartame, l'autre devait s'en abstenir. L'intervention était faite dans le cadre d'un programme de perte de poids de 19 semaines, suivie d'un an de maintien du poids, puis de deux ans de suivi.

Résultat : les femmes du groupe « aspartame » ont perdu plus de poids et en ont moins repris que celles du groupe sans aspartame. Une seconde étude plus récente menée auprès de 303 sujets a montré des résultats semblables.

Les faux sucres font donc perdre du poids?

Pas exactement. Étant donné que les deux études étaient faites dans le cadre d'un programme de perte de poids, les changements de poids sont principalement dus au programme, et pas nécessairement aux faux sucres. Ce qu'on peut dire, et ce que beaucoup d'autres études ont rapporté, est que la consommation de faux sucres n'est pas associée à un gain de poids.

Ben oui, je sais, la science donne des réponses nuancées et pas assez sensationnelles. Qu'est-ce que tu veux, c'est pas OD

Donc... les faux sucres sont parfaits? Pas si vite!

Pourquoi ne PAS consommer de « faux sucres »?

Main tenant un beignet

Thomas Kelley sur Unsplash

Papilles gustatives

Devrait-on tous remplacer nos verres d'eau par des colas diètes? Menute papillon. Les boissons et produits sucrés – faux sucres ou non, habituent nos papilles à toujours plus d'intensité sucrée. Un peu comme un ado qui change son flip phone pour un téléphone intelligent, un yogourt nature ou un fruit deviennent vraiment moins alléchants quand on s'habitue au sucre partout et en grandes quantités.

Cancer

Dans un autre ordre d'idées, si t'as entendu que les faux sucres donnent le cancer, c'est que des chercheurs se sont intéressés à ça aussi. Plus spécifiquement, ils ont nourri des rats à l'aspartame et ont trouvé que ceux-ci développaient davantage de lymphomes et de leucémies.

En réponse, les médias ont repris la nouvelle avec une bonne dose de nuances et de rigueur journalistique. Haha, non. Le message a plutôt été : « BREAKING NEWS, les faux sucres causent le cancer, nous allons tous mourir »!

Si on inspecte l'étude en question un peu plus méticuleusement, on remarque en fait que les doses données aux rats équivalaient à la quantité d'aspartame dans 10 cannes de cola. À noter qu'un rat pèse environ 0,4 kg. Rapporté sur un poids d'humain, ça donne l'équivalent de plus de 2000 cannettes de cola par jour. Après un savant calcul, j'estime que pour arriver à ce résultat, on doit consommer plus de 83 cannettes par heure (considérant qu'on reste éveillé pendant 24h).

Si ta consommation de cola diète est supérieure à 83 cannettes par heure et que tu ne dors pas, réévalue tes priorités mon chum. De toute façon, si tu tentes de relever quand même le défi pour prouver que l'aspartame est dangereux, d'autres chercheurs ont évalué que la façon de métaboliser l'aspartame est différente entre les humains et les rats. Tu risques donc de terminer ta journée en santé (ou avec juste une formidable envie d'uriner et assez de gaz dans ton estomac pour roter l'alphabet au complet).

Microbiote intestinal

Une autre raison pour limiter les faux sucres : le microbiote intestinal. Le microquoi? Le microbiote intestinal définit l'ensemble des bactéries et autres microorganismes qui vivent dans ton tube digestif. Ces milliards (3X1013 pour les nerds de chiffres) de bibittes permettent entre autres de métaboliser les fibres de ton pain brun, d'absorber certaines vitamines, et même de te protéger contre une invasion de bactéries dangereuses.

Pendant plusieurs années, on entendait que les « faux sucres » détruisaient le microbiote intestinal. Malgré ces déclarations alarmantes, la plupart des études à ce sujet ont été faites chez des rats, et les résultats ne semblent pas montrer d'effet néfaste des faux sucres sur le microbiote. Une seule étude a été faite sur l'humain et ne montre pas de lien de cause à effet.

Conclusion 

Bol de fruits

Iwona Łach sur Unsplash

Les « faux sucres » ne sont pas aussi bons pour la santé qu'une poignée de fruits, mais ils ne sont pas non plus un démon intergalactique inventé pour ruiner ta santé à coup d'orangeade allégée. Ils existent et on peut choisir d'en consommer ou non, mais selon des centaines d'études menées par des scientifiques légèrement plus sages que le chercheur aux doigts sucrés, ils sont sécuritaires. À mon amie fan de cola diète, je dis : à ta santé!

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents