Pourquoi vous devriez faire votre pain à la maison (et mes astuces pour réussir)!

Qu’y a-t-il de meilleur que du pain frais, encore un peu chaud ? Non seulement l’odeur est divine, mais c’est probablement un des aliments qui se rapproche le plus de l’expérience universelle de manger.

Mais le faire soi-même ? Peu de gens osent. C’est pourtant vraiment simple, surtout depuis que la recette sans pétrissage est sortie.

Cette révolution du pain (oui-oui !) est attribuable à une seule personne : Jim Lahey, un sculpteur américain qui a un jour choisi de tout lâcher pour aller apprendre le métier de boulanger en Italie. Il a ensuite ouvert sa propre boulangerie à New York (Sullivan Street Bakery dans Soho, si jamais vous passez par là). En 2006, Mark Bittman, chroniqueur bouffe du New York Times, présente sa recette de pain sans pétrissage. Jackpot ! Il s’agit toujours de l’une des 3 recettes les plus populaires que le vénérable journal ait jamais publiées.

Marie-Ève Laforte

J’ai commencé à faire cette recette à l’époque (ça fait 10 ans !) après l’avoir vue à l’émission de Martha Stewart. Ça a créé une petite révolution autour de moi aussi ; plusieurs personnes se sont mises à en faire après l’avoir goûté chez nous. La mode n’a pourtant pas vraiment atteint le Québec avant il y a peut-être 3 ans, quand Ricardo a lui aussi promu cette recette et proposé différentes variations.

Puis, il y a la vie. Même quand on est bien intentionné, ce n’est pas toujours facile de faire son pain tout le temps, ce qui permettrait d’économiser beaucoup à l’épicerie. J’adore encore le faire (peut-être une fois par mois ?), mais pas besoin de recréer les conditions « d’économie de subsistance » de mon arrière-grand-mère 100 % du temps non plus.

C’est ce que j’observe autour de moi. Même la mode lancée par Ricardo semble s’être calmée un peu et même si on est super enthousiaste de faire PLEIN DE PAIN au début, ça finit toujours par devenir plus sporadique.

Par contre, je n’ai jamais arrêté de faire la recette. C’est toujours une précieuse corde à mon arc culinaire, c’est toujours un aussi grand bonheur de le faire et surtout de le manger. Les gens ont vraiment un rapport spécial avec le pain maison; ça ne laisse personne indifférent!

 

A photo posted by @commatable on

Alors, ça vaut la peine ?

 

A photo posted by IFood (@ifood_it) on

Que ce soit tous les jours ou juste une fois de temps en temps, pour moi la réponse est claire : VRAIMENT! Pour plusieurs raisons :

  1. Ce n’est vraiment pas cher : d’après mes calculs, 1 $ juste pour un pain d’une livre et demie (650 grammes). C’est facilement 4 fois plus économique qu’une miche comparable à l’épicerie ou à la boulangerie.
  2. Pour autant qu’on pense à acheter un petit contenant de levure à l’avance, on a toujours ce qu’il faut sous la main pour en faire! Sans levure chimique, il est aussi possible de faire son propre levain.
  3. On contrôle les ingrédients : beaucoup des pains industriels qu’on achète sont remplis d’ingrédients artificiels et d’agents de conservation. Pourtant, à la base, le pain n’a seulement besoin que de 4 ingrédients!
  4. Ça rend un petit souper de semaine agréablement spécial.
  5. Ça risque d’être pas mal dans les meilleurs pains que vous aurez mangés.
  6. Ça sent bon dans la cuisine pendant toute la journée.
  7. Le sentiment de satisfaction de faire son pain est immense.

Seule chose : ce pain ne se conserve pas longtemps: 2 jours au maximum (et il est meilleur le jour-même). Mais on peut le trancher et le congeler pour le faire durer.

Ma version du pain maison

Marie-Ève Laforte

Avec le temps, j’ai modifié un peu la recette de M. Lahey, pour qu’elle devienne encore moins compliquée. Découvrez ma version du pain san pétrissage ici.

La beauté de cette recette, c’est qu’elle ne demande aucun équipement spécial. Pas besoin de four à pain ni de mélangeur sur socle muni d’un crochet pour la pâte. Si vous en avez un, tant mieux. Mais ce n’est même pas nécessaire !

Cocotte ronde avec couvercle

Cocotte

Linen Chest

La seule chose dont vous aurez besoin, c’est d’une cocotte ou d’un autre récipient pour faire cuire le pain. Une cocotte de type Creuset est souvent utilisée, mais pas nécessaire. La mienne est en grès émaillé, très simple !

Cocotte ronde Cuisinart, Linen Chest - 55,99$

Bouton acheter FP

Sources:

No-Knead Bread
Sullivan Street Bakery

Certains des objets proposés dans cet article contiennent des liens affiliés, ce qui signifie que nous recevons une petite commission d’affiliation lorsqu’un achat est effectué à partir d’un tel lien. Ne vous en faites pas, il ne vous en coûtera pas plus cher et ça nous permet de continuer à vous offrir du contenu de qualité!

Recommandé pour vous