5 restos de Montréal qui ont besoin de notre aide après le confinement

Le confinement a été dur pour tout le monde, mais les restos et autres entreprises alimentaires y ont particulièrement goûté. Malheureusement, plusieurs n’ont pas survécu à la crise…

Si c’est possible pour vous de le faire, encouragez vos restos de quartier, en ce moment plus que jamais. Il est possible de le faire selon votre niveau de confort : comme ils opèrent maintenant à capacité réduite, beaucoup ont maintenu leur offre de commandes pour emporter et/ou de livraison.

On aimerait beaucoup pouvoir nommer tous les endroits qui ont besoin d’aide ici, mais évidemment, ce n’est pas possible. Alors en voici quelques-uns que nous connaissons à Montréal, mais n’oubliez pas ceux qui sont dans votre coin aussi!

1. Pâtisserie Petit Lapin

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Pâtisserie Petit Lapin (@petitlapin_mtl) on

Juste voir leurs superbes créations colorées est suffisant pour se mettre de bonne humeur toute la journée. Mais attention : ce n’est pas une pâtisserie comme les autres! Et quand on connaît l’histoire, on aime encore plus cet endroit.

Petit Lapin, c’est un projet issu de l’amour de Viviane, qui était notaire de métier, envers son fils multiallergique. Comme elle ne trouvait pas de gâteau de fête pour lui, elle a décidé de les faire elle-même… Puis de les vendre. C’est comme ça que l’aventure a commencé. Tout ce qui est vendu chez Petit Lapin est sans gluten, végane et sans les 10 principaux allergènes. Et aussi surprenant que ça puisse paraître avec ces couleurs bonbon, les colorants sont tous naturels! 

À cause de la pandémie, Viviane a dû fermer une de ses deux succursales, celle où l’aventure a commencé. L’autre, située sur la rue Bernard à Montréal, est rouverte, mais encore en danger. Pensez à elle pour toutes vos occasions et pour vous faire plaisir cet été, d’accord?

2. Time Out Market Montréal

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Time Out Market Montréal (@timeoutmarketmontreal) le

Inaugurée en grande pompe en novembre dernier, cette grande foire alimentaire a dû (comme tous les autres) fermer ses portes après quelques mois d’opération seulement au début du confinement.

Le marché va rouvrir ses portes le mercredi 8 juillet, tout en ayant mis en place de nombreuses mesures de sécurité : commandes sans contact, cloisons en plexiglas, changement du système de ventilation… 

Les restaurants vont ouvrir par vagues successives, à commencer par le Marusan (comptoir japonais), le Red Tiger (cuisine vietnamienne), le chef Paul Toussaint (anciennement du Agrikol) et sa cuisine haïtienne, les pâtes fraiches d’Il Miglio, la pizza du Moleskine et le poulet portugais de Romados. Si vous voulez que Montréal puisse continuer d’accueillir ce genre de gastronomie abordable et variée, il faut y aller! Si le public est au rendez-vous, plus de restos, bars et boutiques sur place pourront rouvrir, ce qu'on souhaite, bien entendu. De plus, le Time Out Market encourage lui aussi diverses entreprises locales à travers son initiative Love Local.

3. La boîte du chef de Jérôme Ferrer

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by LaBoiteDuChef (@laboiteduchef) on

Non seulement on sait que la cuisine du chef Jérôme Ferrer est fameuse, mais on peut également dire que sa persévérance est remarquable. Après plusieurs « bad luck » dans les derniers temps, il n’a jamais lâché, même au cœur du confinement.

Ses boîtes encouragent les fournisseurs locaux, tout en ayant permis de garder des emplois en restauration. Pour les avoir déjà essayées, la nourriture est excellente, les portions sont intéressantes, mais c’est surtout la valeur qui est incroyable : tant en termes de quantité, de qualité et de variété. Il y a des boîtes pour tous les goûts et toujours des offres spéciales.

Si vous avez une semaine occupée, pourquoi ne pas vous commander une boîte prête-à-manger? La livraison est partout au Québec.

4. Le Bistro Pastaga

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Bistro Pastaga & vins nature (@bistro_pastaga) on

Le resto du chef Martin Juneau, qui s’est réinventé avec le take-out et la livraison durant le confinement, rouvre selon une nouvelle formule : le Bistro Pastaga. Le tout est ultra simplifié : 4 soirs semaine, 2 services par soir, menu minimaliste, commandes pour emporter encore disponibles. Il y aura également une formule spécifique pour le midi :  burgers et vins nature. 

C’est un nouveau départ et un retour à la « philosophie d’origine » pour l’entreprise, qui a « frôlé le gouffre » à cause de la pandémie. 

5. Grumman 78

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Grumman 78 Restaurant (@grumman78) on

Le célèbre resto de tacos et de cuisine mexicaine de rue a choisi de ne pas rouvrir sa salle à manger, même post-confinement. Pour les copropriétaires, ce n’était tout simplement pas possible, avec la distanciation et les mesures demandées. 

Par contre, le resto demeure ouvert sur sa (chouette) terrasse, avec des plats formule taqueria qui seront préparés directement dans le camion à tacos de l’entreprise. Le tout sera servi avec divers breuvages, alcoolisés ou non et les prix demeureront abordables. Les plats sont également disponibles en take-out. Allez passer un peu de temps dans ce coin (Saint-Henri) et encouragez ce super resto qui se bat pour demeurer ouvert, même sans sa cuisine et sa salle à manger.