Comment garder son frigo plein entre deux épiceries durant la pandémie

Malgré le déconfinement progressif au Québec, la pandémie continue sa progression dans notre province et ailleurs dans le monde. Et comme on souhaite tous minimiser nos déplacements et nos visites à l’épicerie en ce moment, c’est normal de vouloir que nos provisions durent le plus longtemps possible. Sans compter qu'il faudrait prévoir une hausse de 4 à 7% du prix du panier, encore une fois dans l'année!

Voici nos astuces pour garder votre frigo plein entre deux visites à l'épicerie.

1. Investir dans des gadgets de cuisine vraiment utiles

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by The Bluapple® (@thebluapple) on

Je me sers depuis des années de cette petite pomme bleue dans les tiroirs de fruits et de légumes. Ça fonctionne réellement : en neutralisant le surplus d’éthylène, elle permet de ralentir le pourrissement. 

Pomme absorbant l'éthylène

Pomme absorbant l'éthylène

Amazon.ca

Amazon - 34,95$

Bouton acheter FP

Ces feuilles de papier permettent également d’allonger la vie du pain, des bagels, biscuits, muffins et autres.

Papier pour préserver les pâtisseries

Papier pour préserver les pâtisseries

Amazon.ca

Amazon - 12,99$Bouton acheter FP

2. Tout inspecter et nettoyer avant de ranger

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie Guerlain (@marieguerlain) on

On le fait à cause de la pandémie bien sûr, mais c’est un truc que beaucoup de chefs qui n’ont pas le choix de faire durer leur nourriture le plus possible - ceux qui travaillent sur des bateaux, par exemple - appliquent déjà à la lettre depuis belle lurette.

Tout est être vérifié et nettoyé, comme ça on s’assure qu’aucun oignon, citron ou pomme pourrie ne peut venir contaminer le reste des provisions. Ces chefs vont même encore souvent plus loin : ils emballent chaque fruit et légume individuellement dans du papier journal ou absorbant avant de les ranger. Si les produits ne se touchent pas, ça permet également de prolonger leur vie.

3. Faire un traitement spécial pour les produits fragiles

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Jennifer Kular (@thewelltravelledkitchen) on

Les bouquets d’herbes fraiches ainsi que les asperges, par exemple, peuvent se converser 3 fois plus longtemps si on prend quelques minutes pour s’en occuper une fois revenu à la maison. 

Les herbes, une fois lavées, devraient être complètement séchées puis emballées dans du papier absorbant (ou un linge) légèrement humide, puis placées dans des sacs de conservation. Les asperges devraient être maintenues debout dans un contenant avec un peu d’eau dans le fond, comme si c’était un bouquet de fleurs.

4. Penser les repas à l’avance

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Simply Fit Society (@simplyfitsociety) on

Si vous êtes comme moi et vous n’aimez pas suivre un plan rigide, ce point vous fait probablement grimacer. Mais quand je travaillais dans la cuisine d’un camp de vacances sur une ile isolée avec des ravitaillements seulement aux 10 à 14 jours, c’était le point le plus crucial pour y arriver! 

Il faut prévoir en conséquence de ce qui va se perdre rapidement (épinards frais, petits fruits, haricots germés, poisson, etc.) et le prioriser. Il faut aussi prévoir des repas qui dépendent d’ingrédients à longue conservation (par exemple des pâtes ou un sauté avec des légumes surgelés) plutôt vers la fin du cycle entre les épiceries.

5. Ne rien perdre des restants

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

Je ne connais personne qui est réellement excité à l’idée de manger des restants, mais ça aussi c’est une clé importante pour étirer la nourriture. Tout réside dans la créativité à réutiliser certains ingrédients dans des repas subséquents. Une pomme de terre au four de trop? Des petites patates rissolées le lendemain. Des légumes grillés? Une base pour une salade ou un bol repas. Du riz de trop? Un riz frit pour un lunch. Un peu de protéine qui reste? Un burrito ou un wrap par la suite!

6. Optimiser son frigo

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Aimée | Simple Bites | Recipes (@aimeebourque) on

De sa température à son humidité aux différentes zones dans lesquelles on devrait ranger différents aliments, c’est toujours une bonne idée de bien comprendre son frigo. Ça lui permet de travailler pour nous!

7. Conserver les fruits et légumes au bon endroit

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

Suivre ce petit guide de référence pour savoir exactement où ranger chaque fruit et légume que vous achetez et pendant combien de temps vous pouvez prévoir qu’ils vont durer. 

C’est toute une gymnastique au début, mais ça devient un peu comme une seconde nature par la suite! Niveau 2 de cet exercice : l’importance de prévoir autant de produits « plus frais » (qui vont durer 4-5 jours) que d’autres qui vont durer plusieurs semaines (légumes racines, etc.)

8. S’arranger pour toujours avoir des options de « garde-manger »

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by lena | charcuterie | recipes (@lenaskitchenblog) on

Par exemple : 

  • des pâtes 
  • du riz
  • des légumineuses sèches ou en boite
  • quelques condiments intéressants en conserve (pesto, relish au poivron rôti, olives de qualité, artichauts marinés) 
  • du poisson en conserve.

9. Congeler plutôt que jeter

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by she be sorted (@shebesorted) on

Si un aliment va se perdre et que vous n’avez pas envie de le manger, congelez-le à la place! 

Il n'y a en fait que très peu d’aliments qui ne se congèlent pas, par exemple le concombre, les pousses, la mayonnaise et les œufs dans leur coquille. Sinon, il y a parfois des compromis à faire (préparation, les incorporer dans des recettes), mais d’une manière ou d’une autre ne jetez pas d’aliments qui sont encore bons! Voici un guide sur la congélation

10. Emballer la nourriture dans le bon matériel

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by --supercool-- (@supercool_paris) on

Le plastique accélère la pourriture de certains aliments, comme les champignons et le fromage. Conservez plutôt ces aliments dans des sacs en papier et/ou du papier parchemin ou ciré. Le fromage bleu quant à lui se conserve dans du papier d’aluminium.

Les plus récents