Faites pousser vos propres fruits à la maison!

Quel bonheur que d'aller cueillir les fruits de son propre jardin, sur l'arbre qu'on a fait pousser soi-même depuis plusieurs années! Contrairement à ce que certaines personnes pensent, ce n'est pas si difficile que ça. Nous avant demandé à Éric de Lorimier, pépiniériste et propriétaire de la Pépinière aux arbres fruitiers de nous donner ses conseils pour bien planter ses arbres fruitiers.

Arbre fruitier

Première étape : dans quelle zone êtes-vous?

Au Québec, il existe plusieurs zones climatiques. Quand on parle des plantes et de leur capacité à résister au climat typique d'une région, on parle de zones de rusticité. La première étape est de connaître votre zone de rusticité grâce à cette carte (voir la carte et des explications).
 


En fonction de cela, vous pourrez planter ou non tel ou tel arbre fruitier. « Il y a des arbres comme les pommiers qui peuvent pousser partout au Québec, de l'Abitibi jusqu'à la frontière et d'autres qui ne pousseront que dans une zone bien spécifique, comme les pêches qu'on pourra uniquement faire pousser sur l'île de Montréal », explique Éric de Lorimier.

Respecter son sol


Quand on plante un arbre fruitier, il est important de respecter son sol « Beaucoup de gens font un trou qu'il remplissent de « bonne terre » en pensant que ça sera mieux pour l'arbre alors que c'est l'inverse. Ça va juste créer une espèce de puits qui va accumuler l'eau ce qui aura pour conséquence de noyer l'arbre si on est dans un sol argileux. Il est préférable de mettre du compost en surface et non dans le trou de plantation», spécifie M. de Lormier.

Le choix du porte-greffe

Les arbres fruitiers sont propagés par greffage (en apprendre plus sur cette technique), c’est-à-dire que c’est un bourgeon qui est greffé sur les racines d’un autre arbre. Les racines utilisées dans la majorité des pépinières ne sont pas adaptées pour des climats nordiques.

Demandez à votre pépiniériste quel est le porte-greffe utilisé. La plupart des porte-greffes utilisés dans le commerce ont été développés en Angleterre et sont importés au Québec de la France ou la Hollande. Il faut s’assurer que la variété ET que le porte-greffe sont adaptés à votre zone.

Le meilleur moment pour planter

 

Généralement, il convient de planter les arbres soit au printemps, après la fonte des neiges disons entre le 20 avril et le 10 mai, soit en automne avant la première neige, entre le 15 octobre et le 20 novembre. C'est valable pour les arbustes à racines nues. Pour les arbres en pot, on peut planter pendant l'été, mais l'idéal demeure le printemps, avant le 10 mai.

Des arbres fruitiers exotiques?

Si les pommiers et les poiriers sont légions ici, c'est qu'ils sont résistants et adaptés au climat, ce qui n'est pas le cas des fruits exotiques. Il est vrai que le Québec n'est pas un endroit qui rassemble les conditions optimales pour faire pousser des arbres exotiques, mais cela dit, certaines personnes le font malgré tout.

Certains font pousser des citronniers, des orangers, des figuiers, mais ils doivent les rentrer dans leur maison ou garage pendant l'hiver. C'est théoriquement possible de faire pousser des ananas au Québec, mais on ne le conseille pas! Il faut être un passionné, très connaissant et très dévoué pour y arriver.

L'entretien et la protection

L'entretien d'un arbre fruitier n'est pas très demandant. « Il suffit simplement de bien en prendre soin pendant les trois première années pour que la pelouse et les mauvaises herbes n’entrent pas en compétition avec le petit arbre, explique Éric de Lorimier. Pour ça, il suffit de désherber sur un cercle d'un mètre de rayon ».

En ce qui concerne la protection, il y a plusieurs options. « Il faut le protéger des rongeurs. Pour ça il existe des tubes de protection en spirale pour le tronc, continue-t-il. Pour les chevreuils, on peut aussi les éloigner grâce aux odeurs. On peut par exemple accrocher une barre de savon parfumée dans l'arbre ». 

Quels accessoires faut-il avoir?

Pas besoin d'un gros investissement en ce qui concerne les accessoires. Un sécateur pour tailler les branches et une pelle pour planter l'arbre suffiront bien souvent.

Combien de temps avant de récolter des fruits ?

 

Alegrías de casa! #growyourown #homegrown #huerto

Une photo publiée par f.m.rojas (@f.m.rojass) le


Selon les arbres et le moment où il ont été plantés, il faudra attendre plus ou moins de temps avant d'en récolter les fruits. À titre d'exemple, on compte généralement 3 à 5 ans pour un pommier, 5 à 8 ans pour un poirier et 3 à 5 ans pour un cerisier. Pour tout ce qui concerne les baies et les petits fruits comme les framboises, il faut attendre simplement un an.


Apprenez aussi comment faire pousser ces 10 fruits et légumes à partir de vos restes:

Pousse oignon vert dans pot mason

Crédit photo: The Kitchn


Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!