Le Top 13 des aliments les plus étranges

La nourriture, c'est tellement une question de culture.... Ce qui nous paraît dégoûtant ici peut être considéré comme un mets raffiné et délicat ailleurs dans le monde, et... vice-versa! Voici quelques-uns des aliments vus comme étant les plus bizarres dans le monde.

 

13. Produits laitiers

Aliments étranges : produits laitiers

Je vous entend déjà dire: «Quoi? Les produits laitiers? Ce n'est pas étrange DU TOUT!» Et c'est bien vrai, ici! Le Québec est un gros producteur de lait, et l'Amérique du Nord en général a tendance à considérer le lait (et les autres produits de la même famille) comme un aliment de base, essentiel et excellent pour la santé. En fait, j'ai voulu inclure ces aliments pour susciter la réflexion, en se mettant dans la peau d'un... Japonais! En effet, pour les Japonais ainsi que pour plusieurs autres peuples asiatiques, les produits laitiers sont tout simplement révoltants. Il faut dire que cette culture n'a vraiment pas été habituée au lait, beurre, fromage et compagnie, et que la plupart des habitants sont intolérants au lactose. En fait, lorsque les Occidentaux sont arrivés au Japon au 19e siècle, les Japonais avaient un surnom pas très gentils pour ces derniers : «Ceux qui puent le beurre». Dans la culture japonaise, manger des produits laitiers équivaut à manger «des excréments de vache»! Ha oui, encore plus intriguant, même s'ils ne mangent pas de produits laitiers, les Japonais sont parmi les peuples qui vivent le plus vieux, avec une excellente santé et un taux d'ostéoporose très faible. Plusieurs personnes affirment même que leur longévité peut être attribuée au fait qu'ils ne mangent pas de lait, de beurre, de fromage et de crème glacée!!!

 

12. Haggis

Aliments étranges : haggis

Crédit photo: easyvoyage.com

Vous pourrez déguster le Haggis en Écosse et à plusieurs endroits de la Grande-Bretagne; j'en ai brièvement parlé dans un billet sur la cuisine traditionnelle en Angleterre. Le haggis, c'est un plat de brebis. Le cœur de la brebis, le foie de la brebis, les poumons de la brebis, farcis dans l'estomac de la dite brebis. On ajoute de l'avoine et des assaisonnements, et on fait ensuite bouillir pendant 3 heures.

 

11. Fugu

Aliments étranges : Fugu

Retournons au Japon, mais cette fois avec notre propre perspective. Pourquoi voudrait-on manger ce poisson? En plus d'avoir un aspect très rébarbatif, il est empoisonné! La loi japonaise a des règles très strictes à ce sujet, et ne permet qu'à des chefs experts de le préparer, car un seul faux pas et ce mets peut déclencher la paralysie et la mort! Je vais passer mon tour les amis...

 

10. Durian

Aliments étranges : Durian

Crédit photo: growabrain.typepad.com

Seul fruit de cette liste, cet aliment asiatique en est un que l'on adore, ou que l'on déteste. Il ressemble à une très grosse noix piquante, qui pousse dans un immense arbre tropical. Une fois qu'on casse la coque, le fruit contient 5 graines enrobées dans un chair filamenteuse (c'est ce que l'on mange). Pourquoi le durian est si bizarre? Et bien il sent MAUVAIS. La charogne, la putréfaction, les égouts, le vomi, la mouffette : tout ça à la fois. Voici comme le naturaliste britannique Alfred Russell Wallace l'a décrit en 1865 (via Wikipedia) : «Votre haleine ressemblera à celle que vous auriez si vous aviez embrassé intensément votre grand-mère morte depuis des lustres.» C'est également le seul des aliments de cette liste que j'ai goûté... Et malgré mes meilleures intentions... NON. Impossible. Le goût et l'odeur sont restés dans ma bouche des jours durant, et j'en ai encore des frissons désagréables plusieurs années plus tard.

 

9. Insectes grillés

Aliments étranges : insectes grillés

Crédit photo: multivores.com

Je ne suis pas certaine pourquoi manger des insectes nous dégoûte tellement, nous les Nord-Américains (alors que je mange des escargots de temps en temps, et que je trouve ça correct). Si on pouvait surmonter ce dégoût, ce côté émotif,  et ne considérer que le côté nutritionnel, les insectes ne sont pas un mauvais choix alimentaire, au contraire... Ils sont abondants, faibles en gras, riches en protéines, en vitamines, etc... Les «élever» ne prend pas beaucoup de place, ne coûte pas cher, et est beaucoup moins dommageable pour l'environnement qu'un élevage de viande. Peut-être qu'un jour, les Nord-Américains se mettront à la mode des insectes... En attendant, on peut les déguster assez facilement sur tous les autres continents, en particulier en Asie où on peut souvent les trouver comme ça, dans les marchés ouverts et dans la rue. On les vend particulièrement grillés, assaisonnés, parfois frits, et destinés à être mangés comme une «collation» on s'en doute assez croustillante. Dans les endroits comme la Chine, on peut aussi souvent voir ces mêmes insectes grillés en brochette, parfois même des scorpions  et tarentules, comme un genre de «cake pop» de mes pires cauchemars.

 

8. Sannakji

Aliments étranges : Sannakji

Crédit photo: bibimbaplondon.com

C'est en Corée qu'on peut manger du sannakji. C'est de la pieuvre. Bon, la pieuvre, même si ce n'est vraiment pas l'aliment préféré de tout le monde, ce n'est pas non plus SI bizarre. On peut en trouver dans les salades de fruits de mer déjà mélangées, et son cousin, le calmar, est assez populaire ici en version frite. Mais attention, dans ce plat, la pieuvre est non seulement crue, mais... vivante. On coupe les tentacules d'un bébé pieuvre (beaucoup plus tendre), on assaisonne avec de l'huile et des graines de sésame, et voilà, c'est servi. On dit que les tentacules bougent encore quand l'assiette arrive, et que vous devez vraiment bien mâcher, parce que sinon les ventouses peuvent restées accrochées aux parois de votre bouche et de votre gorge.

 

 

7. Ragoût de vers à soie

Aliments étranges : ragoût de vers à soie

Crédit photo: deviantart.com

Tiens, deux spécialités coréennes côte à côte... Bon je n'ai pas goûté à cet aliment vendu surtout dans la rue, mais je l'ai vu, et... je l'ai senti. C'est exactement ce que le nom indique : on fait revenir les insectes qui sont normalement responsables de produire la soie, on les assaisonne et on en fait une sorte de ragoût en sauce. On les consomme souvent avec de l'alcool. L'odeur? Avez-vous déjà senti un tissu de soie naturelle? C'est exactement ça mais beaucoup, beaucoup plus fort.

 

 

6. Tofu puant

Aliments étranges : tofu puant

Crédit photo: intimewithasia.com

Disons que le nom est peu appétissant! C'est un plat que l'on trouve surtout en Chine et à Taïwan; on coupe de petits cubes de tofu, et on les fait fermenter dans une saumure provenant d'une variété d'aliments. Ce peut être une saumure fermentée de lait, de viande ou de légumes, de crevettes, et d'herbes diverses. La fermentation du tofu peut durer plusieurs mois. L'odeur qui s'en développe rappelle «les déchets pourris, ou encore le fumier». Selon les Chinois, plus il sent fort, et meilleur il est... On le mange souvent frit, accompagné de sauce pimentée.

 

 

5. Airag

Aliments étranges : airage

Crédit photo: travellingartist.wordpress.com

On boit de l'airag en Mongolie. Il s'agit de lait de jument non-pasteurisé que l'on fait fermenter à température ambiante pendant plusieurs jours, en le remuant souvent. Durant le procédé, le lait devient gazéifié, développe un goût très sûr, et a même un faible pourcentage d'alcool (jusqu'à 2,5%). Le lait ainsi obtenu est beaucoup plus faible en lactose que le lait de vache. On en donne même aux enfants. On dit que ce lait peut «guérir» plusieurs maladies, et que dans des époques lointaines, il a certainement protégé beaucoup de Mongols des dangers de l'eau contaminée.

 

4. Café Black Ivory

Aliments étranges : café Black Ivory

Crédit photo: nationmultimedia.com

Il s'agit du café le plus cher au monde : environ 50$ la tasse. Il est uniquement produit en Thaïlande, par un seul troupeau d'éléphants dont on prend jalousement soin. Qu'est-ce que les éléphants ont à voir avec le café? On leur donne des grains de café à manger, et quelques-jours plus tard... on ramasse les grains dans leurs excréments, et on les fait torréfier et moudre! La logique : les éléphants sont des animaux herbivores, et ils ont une digestion très longue, ce qui permet au café de perdre son amertume et de prendre des arômes agréables (fruits, herbes hautes)... Le projet permet aussi de préserver la faune, de conserver ces magnifiques bêtes, et de donner de l'emploi aux gens là-bas. Le Canadien derrière ce projet est très conscient que son produit n'est pas pour tout le monde, mais une certaine clientèle de voyageurs avec beaucoup de moyens et un esprit aventurier en est friande. 

 

3. Casu marzu

Aliments étranges : Casu Marzu

Crédit photo: chefmimiblog.com

Je suis certaine que tous les lecteurs auront un ou deux des aliments de cette liste qui les remplissent d'horreur juste à y penser, beaucoup plus que les autres... Pour moi, c'est celui-là. Le casu marzu, c'est un fromage qui provient de la Sardaigne, une île magnifique au large de l'Italie. On y ajoute délibérément de petites larves d'insectes, parce que «celles-ci vont amener la meule à un degré de fermentation optimal, et complètement décomposer les cellules graisseuses, donnant une texture très douce au fromage». Certaines personnes enlèvent tout simplement les larves grouillantes avant de le manger (un seul fromage peut en contenir des milliers), d'autres ne se donnent pas cette peine. Si on choisit de les garder, il faut mettre la main devant son visage avant de prendre une bouchée, car elles peuvent sauter jusqu'à 15 centimètres de hauteur. (Si vous le permettez, laissez-moi un petit moment pour reprendre mes esprits).

 

2. Hakarl

Aliments étranges : Hakarl

Crédit photo: bungalo.com

On se dirige maintenant en Islande! Le hakarl, c'est un requin qu'on a vidé et étêté. On le fait ensuite fermenter dans un trou peu profond creusé dans le sable, que l'on recouvre de sable et de pierres. On le laisse ainsi pendant 6 à 12 semaines, puis on le fait sécher pendant plusieurs mois. Le poisson est ensuite coupé en petits morceaux, et souvent dégusté en cubes sur un cure-dent. L'odeur est semble-t-il absolument épouvantable : celle de l'ammoniaque pure. Plusieurs grands chefs et aventuriers gastronomiques sans peur ont été soit incapables d'y goûter, soit complètement écœurés par l'aliment. Les Islandais mangent le requin ainsi parce que le requin frais qui nage près de ce pays insulaire est poison, à cause de sa haute teneur en urée et en d'autres composés chimiques, que la fermentation fait disparaître. On peut penser qu'étant aussi isolés, et vivant dans un endroit si froid, les Islandais n'avaient tout simplement pas le choix de manger ce qu'ils pouvaient trouver!

 

1. Balut

Aliments étranges : Balut

Crédit photo: bizarrefood.com

Et... la palme d'or de l'aliment le plus bizarre revient au balut, une spécialité des Philippines. Il s'agit d'un œuf de poule ou de canard fertilisé, dont l'embryon est presque complètement développé. On les fait bouillir, et on les mange entiers, avec la coquille. Ça a l'air que le goût est tout à fait banal (ça goûte les œufs et le poulet - et c'est exactement ce que c'est!), mais... je crois que très peu d'Occidentaux pourraient passer par-dessus le côté TROP étrange! 

 

   
 

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!

  • Délicieux croissants et ses variantes

    Temps: 3 h. Portions: +-12
    farine, sucre granulé, sachet de levure instantanée (8g), sel, lait, oeuf, beurre mou non salé, pâte d'amande, blanc d'oeuf, chocolat de qualité au choix, pistache grillé non salé, amande en poudre, sucre en poudre, d'huile végétal ou canola
  • Tom Collins à l'épinette

    Temps: 4 min. Portions: 1
    gin, jus de citron, sirop d'érable, bière d'épinette, branche de romarin