7 trucs pour cuisiner de bons repas quand on habite seul

Saviez-vous que près de 30% des gens au Québec habitent seuls*? Ce n’est donc vraiment pas tout le monde qui peut suivre au quotidien les fameuses « recettes pour 4 ». Et on le sait, ce n’est pas évident de cuisiner seulement pour soi tout le temps. Mais ceux qui habitent seuls ne devraient pas pour autant avoir à manger uniquement du resto ou des plats préparés!

Voici quelques astuces pour se cuisiner de bon repas même quand on habite seul.

via GIPHY

1. Minimiser le gaspillage en ayant une bonne stratégie

 

C’est évident que lorsqu’on vit seul, on sait déjà que ce n’est probablement pas la meilleure idée de faire son épicerie chez Costco! Alors on évite bien sûr les gros paquets de fruits et légumes qui se gâtent vite. Mais si c’est facile d’acheter des pommes ou des oranges à l’unité, ce n’est pas toujours possible pour le reste.

Et on fait quoi avec un gros paquet d’épinards, par exemple? Si on achète une quantité supérieure à un repas, on pense à des moyens de l’utiliser avant de mettre l'item dans le panier. Par exemple pour les épinards : une salade, puis des pâtes, puis un smoothie. Quand on a une stratégie, ça part déjà mieux!

2. Se fier à son congélateur

 

La brique de fromage est trop grosse? On en congèle la moitié. On a acheté un gros paquet de viande en spécial? On la congèle en petites portions.

Le congélo permet non seulement de séparer et conserver les achats qui proviennent de l’épicerie, mais également de congeler tout surplus de repas pour être dégusté plus tard. Parce que des fois ça peut nous tenter de faire une « vraie » recette (comme des pâtes, du chili, etc.), mais pas nécessairement d’en manger tous les jours pendant une semaine! Ces repas congelés en portions individuelles peuvent à la fois servir pour des soupers ou pour des lunchs.

Apprenez-en davantage sur les aliments qui se congèlent bien et ceux qui ne se congèlent pas.

3. Acheter en vrac

 

A photo posted by Kali (@styleconsciousblog) on

 

Ce qu’on aime avec le vrac, c’est non seulement la possibilité d’économiser, mais également la possibilité de choisir sa quantité! On peut donc ne prendre que ce dont on a besoin dans les aliments non périssables comme la farine, le riz, les noix, etc.

4. Améliorer un peu les plats préparés

 

Les diners congelés réchauffés au micro-ondes dans le petit bac en plastique, c’est pas la joie. Mais rien n’empêche de prendre un repas préparé comme base, et d’y ajouter sa propre touche ou quelques aliments frais. Une pizza congelée (il y a en a de très bonnes, il suffit de lire les étiquettes) peut s’agrémenter de quelques légumes de plus et de tranches de bocconcini frais! Ou on peut acheter une salade de légumineuse déjà préparée, et y ajouter de la verdure, quelques légumes, des croutons maison, etc.

5. Privilégier des protéines polyvalentes

 

Une photo publiée par @jinxdahlia le


Les œufs et le fromage dépannent énormément pour des petits repas simples et santé (entre autres, sur une «toast» à l'avocat, qui ne prend que quelques minutes à faire et se décline de nombreuses manières), mais ce n’est pas la seule option!

Saucisses : grillées comme telles avec des pommes de terre et des légumes + en tranches sur la pizza ou dans un macaroni au fromage le lendemain

Bacon : en tranches pour le brunch + dans un sandwich, émietté dans des pâtes, une soupe ou une omelette le lendemain

Poulet : Grillé tel quel + dans une soupe avec du bouillon et des légumes surgelés, en tranches dans des pâtes ou des burritos le lendemain…

6. Laisser faire les repas traditionnels

 

A photo posted by Souk El Akel (@soukelakel) on

 

De temps en temps, ce n’est pas plus grave d’oublier l’idée traditionnelle du repas : une protéine, un féculent et des légumes bien séparés dans une assiette. Lorsqu’on vit seul, un souper peut aussi être simplement une pomme de terre farcie et des crudités, un restant de riz mélangé à quelques légumes avec un œuf au plat sur le dessus, etc.

7. Faire des échanges!

Si vous avez un collègue ou un amie qui vit aussi seul, pourquoi ne pas échanger un repas par semaine entre vous? Un souper de moins à faire et plus de variété. Yé!

via GIPHY

*Source : Gouvernement du Québec


Essayez aussi nos 10 repas prêts en 10 minutes:

oeuf avocat tomates pain fines herbes

Crédit photo: pinchofyum.com


Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!

  • Chaussons à la citrouille épicé

    Temps: 30 min. Portions: 8
    petite citrouille (environ 1kg), paquet de pâte feuilletée (397 g), cannelle en poudre, gingembre en poudre, clou de girofle en poudre, sucre granulé, oeuf battu, sucre granulé
  • Boules d'énergie sans cuisson amandes et noix de coco

    Temps: 1 h 15 min. Portions: 16 à 18 boules
    amandes effilées, noix de coco râpée non sucrée, quinoa soufflé, beurre d'amande, sirop d'érable, graines de chia, huile de noix de coco, cannelle, cardamome