Comment bien doubler ses recettes pour éviter les erreurs

Ça peut avoir l’air facile de prime abord de doubler ses recettes, mais il y a quand même quelques petites règles de base à respecter, sinon on risque de ne pas avoir les résultats escomptés… Certaines recettes se prêtent aussi beaucoup moins que d’autres aux changements de quantités.

Voici comment s’y retrouver.

À ne pas faire : un gâteau trois fois plus gros

 

A photo posted by Daniel Keams Jr (@jrkeams) on

 

Si vous avez besoin d’un plus gros gâteau, vous ne pouvez pas simplement doubler ou tripler les ingrédients, mettre ça au four et espérer que tout se passe bien. Promis, ça ne donnera pas un gros gâteau… juste un gros gâchis!

En fait, la pâtisserie (muffins, gâteaux, pains, biscuits et autres aliments du genre) ainsi que les soufflés, crèmes brulées et autres crèmes pâtissières sont parmi les recettes plus difficiles à modifier.

Règle générale, il faudrait plutôt faire deux petits pains aux bananes plutôt qu’un plus gros, ou encore 2 (ou 3) plus petits gâteaux qu’on assemblerait ensuite. Il faudrait tout de même doubler/modifier les ingrédients (voir les trucs ci-bas pour bien réussir), mais avec ce type de recettes, c’est toujours mieux de ne pas trop s’éloigner de la grosseur du moule indiquée.


Vous aimerez aussi notre tiramisu sans produits laitiers:

 


Les ingrédients qu’on ne double pas

 

Il y a certains ingrédients dans une recette qu’on ne doit pas multiplier par deux. Entre autres :

  • La poudre à pâte et le bicarbonate de soude

Au lieu de les doubler, il faut plutôt recalculer les proportions. Dans une recette, on a besoin de 1 c. à thé de poudre à pâte par tasse de farine et de ¼ de c. à thé de bicarbonate de soude par tasse de farine. Si la recette contient un élément acide (du yogourt, du vinaigre, de la crème sure ou du babeurre, par exemple), on peut même ajouter ½ c. à thé de bicarbonate de soude de plus! C’est parce qu’une partie du bicarbonate sera utilisé pour neutraliser l’acidité, donc on ne peut pas vraiment se tromper en en ajoutant pour s’assurer que la recette lève bien!

  • Le sel

Si une recette demande, disons, 1 c. à thé de sel, il ne faut pas en mettre deux fois plus! C’est juste trop!

  • L’huile

Si une recette de sauté demande, disons, 2 c. à table d’huile pour faire revenir la viande ou les légumes, on n’a habituellement pas besoin d’en ajouter beaucoup plus; simplement assez pour couvrir le fond de la poêle.

  • Les épices

On double le piment habanero (ou même le poivre) à ses risques et périls! Plus sérieusement, on y va au goût, sans doubler nécessairement. En mettre 1,5 fois la quantité originale peut être une bonne règle.

  • L’alcool

Une pâtisserie, un flambé ou toute autre recette qui demande de l’alcool ne requiert habituellement pas que la quantité de celui-ci soit doublée. L’alcool (et particulièrement les spiritueux) a une saveur très prononcée qui risquerait de devenir trop concentrée.

Dans ce cas, une bonne règle est de conserver la même quantité pour l’alcool fort (par exemple, 1 once de rhum dans un gâteau) et de multiplier par 1,5 pour le vin et la bière.

Écrire les quantités doublées avant de commencer

 

A photo posted by Damaris (@leonsm0m) on

 

Ça peut paraître banal mais c’est une règle primordiale : il faut prendre le temps de bien calculer les quantités doublées et même les écrire avant. Ça va permettre de vraiment comprendre les proportions, de ne pas être pris au dépourvu... et surtout de ne pas oublier (« c’est combien le sucre déjà?») en plein cœur de l’action!


Découvrez d'autres bons trucs pour bien vous organiser en cuisine ici!


Ajuster la température

via GIPHY

On parle ici bien sûr des recettes qui cuisent au four… Si on utilise le même récipient (casserole, plaque, moule etc.) que d’habitude avec une plus grande quantité d’ingrédients, la température du four devrait rester la même.

Toutefois, si on utilise plusieurs récipients et que le four est beaucoup plus « plein », ça peut être une bonne idée d’augmenter la chaleur du four de 25 degrés F. Dans ce cas, il ne faut pas oublier de surveiller plus souvent par contre!


Retrouvez des équivalences de température pratiques ici!


Modifier le temps de cuisson

 

A photo posted by @nardyar on

 

Une recette doublée devrait en principe prendre plus de temps à cuire… Mais pas toujours! Doubler une casserole de légumes, une soupe ou un ragoût ne prendra pas vraiment plus de temps (ou à peine).

Cuire une plus grosse tarte (ou deux tartes dans le four en même temps) demandera plus de temps, par contre. Mais c’est toujours difficile à dire à quel point! Chose certaine, il ne faut pas se fier à la règle du « deux fois plus long ». Dans ce cas, il vaut mieux commencer à vérifier si c’est prêt autour du temps donné dans la recette originale -et répéter souvent!


Découvrez aussi 8 façons de rendre vos desserts plus santé:

mousse au chocolat dessert santé avec des mûres et des pistaches

Crédit photo: www.instagram.com/saori.siegert/


Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!