Quel emballage de lait est le plus efficace et le plus abordable?

L’offre est très diversifiée dans les étalages de lait en épicerie, faisant varier son contenu, mais aussi son contenant! Commençons par régler la question de l'emballage : lequel est le meilleur? Pour vous éclairer dans ce choix, voici mon analyse de ceux-ci selon leur technologie, l’écologie et bien sûr, le prix!

Selon la technologie 

via GIPHY                     

Les cartons de lait ne sont pas composés que de carton. Ils comportent également un enduit de plastique, le polyéthylène, pour empêcher le lait de couler! Certains emballages de type Tétra Pak ont, en plus, une fine couche d’aluminium pour améliorer la protection. Le carton, c’est l’emballage qui préserve le plus le goût du lait. Il laisse peu passer l’oxygène et la lumière responsable de l’oxydation du produit.

Cependant, ce contenant est peu résistant, c’est le format le plus à risque pour les fuites. Autre lacune : il ne se referme pas parfaitement après ouverture. Le lait devient alors exposé à l’air du réfrigérateur, ce qui peut le dégrader davantage. Le bec est parfois difficile à ouvrir et peut se briser, ce qui complique l’utilisation et compromet sa fermeture. Pour pallier à ce problème, le contenant de carton avec bouchon de plastique est la solution. Cependant, cet ajout a un coût : le prix de vente est évidemment supérieur!

Le sac en plastique flexible est le format de lait le plus vendu au Québec. Il correspond à 50% du volume des ventes. Il s’agit par contre de l’emballage le moins bon du point de vue technologique. Le sac de plastique est transparent, la lumière oxyde donc aisément le lait ce qui lui donne un goût de carton. Une minorité des sacs est bleue, ce qui les protège de l’oxydation. Les sacs ne peuvent pas se refermer après ouverture, les rendant plus vulnérables.  Cet emballage se manipule également moins bien que les contenants rigides.

Les contenants de plastiques rigides sont composés de polyéthylène de haute densité (HDPE). Ils ont l’avantage d’être robustes, peu propices aux fuites et à bien se manipuler. Leurs bouchons permettent une fermeture parfaite après ouverture. Ils offrent une protection respectable à l’oxygène et à la lumière. Cependant, cet emballage est reconnu pour conférer à la longue un goût de plastique au lait.


Selon l’écologie

Tous les contenants de lait sont composés de matières recyclables. Cependant, l’idéal pour le traitement de ces matières, c’est un emballage composé d’un seul matériel. Ainsi, les contenants de carton avec un bouchon de plastique, ceux multicouches comme les Tétra Pak ou ceux en plastique rigide avec une étiquette en papier sont plus complexes à traiter.

Les sacs de plastique sont donc le meilleur choix, car ils nécessitent moins de matériaux et ont une seule composante : le plastique.  Ils prennent également peu de place dans le bac de recyclage, comparativement aux emballages rigides.

 


Selon le prix

Au Québec, le prix de vente du lait de consommation est déterminé par la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec. Un prix minimal et maximal de vente est fixé que pour le lait standard en fonction du format (1 litre, 2 litres, 4 litres) et du lieu de vente (la province est divisée en 4 régions).

Le prix fluctue selon :

  • Le volume de lait par contenant : plus il est grand, plus les coûts baissent.
  • Le type de contenant : les sacs de plastique sont moins dispendieux à produire, car le matériel est compact, simple à remplir et petit en volume, ce qui diminue son coût.
  • La valeur ajoutée : notez que le prix de vente est fixé seulement pour le lait emballé dans un contenant en carton sans bouchon de plastique et pour le lait en sac de plastique de 4L. Le prix des contenants de carton avec bouchon de plastique, des contenants de plastique rigides, des laits filtrés à longue durée de vie ou des laits enrichis (probiotique, calcium, oméga…) n’est pas réglementé. Vous vous doutez que leur prix sera supérieur au lait de base, dû à leur valeur ajoutée!

Le verdict!

Selon mon expertise ainsi que mon expérience personnelle, voici le verdict! J’ai attribué une note sur une échelle de 1 à 3 étoiles, 3 étant la meilleure performance :

Lait, carton, plastique, emballage

Crédit photo: La Foodie Scientifique

Donc, pour son bas prix et pour sa meilleure recyclabilité, le sac de plastique souple l’emporte. Pour les gros buveurs de lait, en plus d’être économiques, les sacs se conservent bien, car ils sont consommés rapidement! Mais, on ne règle pas le plus gros problème : qui va changer le sac?

Personnellement, mon choix depuis toujours, c’est le bon vieux carton standard, parce que je suis très sensible au changement de goût du lait! Maintenant que vous êtes expert en emballage laitier, la décision vous appartient!


Découvrez pourquoi utiliser du beurre congelé est si pratique:

 


Références :

Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec, Le prix du lait de consommation, http://www.rmaaq.gouv.qc.ca/index.php?id=118

Télé Québec, La vie en vert : suremballage, http://vieenvert.telequebec.tv/sujets/510

Vignola, Carole L. et al, Presses internationales Polytechnique, ‘Science et technologie du lait, Transformation du lait’, 2002, 600 pages.

Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!

  • Crab cakes maison

    Temps: 1 h 35 min. Portions: 4-6
    de chair de crabe, chapelure Panko, mayonnaise, oeuf, ciboulette, persil, sambal oelek, citron
  • Salade de cantaloup, concombre, maïs, feta et menthe

    Temps: 15 min. Portions: 4 à 6
    cantaloup, concombre, grains de maïs, oignon vert, menthe, fromage feta, huile d'olive, Le jus d'un citron, gousse d'ail, sirop d'érable, cumin moulu, sambal oelek, Sel et poivre