5 trucs pour faire mûrir nos fruits et légumes plus vite!

Avez-vous déjà dû patienter des jours avant que vos avocats mûrissent alors que vous vouliez VRAIMENT manger de la nourriture mexicaine? Il existe différents trucs pour accélérer le processus avec les fruits et légumes qui aiment bien nous faire languir. C’est bien de les garder en référence!

Note: pour tous les trucs (sauf celui de l'avocat dans le four), il vaut mieux vérifier les fruits une à deux fois par jour, pour éviter qu’ils ne deviennent TROP mûrs!

1. Les avocats

 

A photo posted by Mi Taco (@mitacotaqueria) on

 

Le saviez-vous? Les avocats ne mûriront pas tant qu’ils restent sur l’arbre. Mais une fois qu’ils sont cueillis, leur temps de mûrissement est un peu imprévisible : on en a déjà acheté qui étaient super durs et prêts le lendemain, tandis que d’autres se font attendre beaucoup plus longtemps.  Si on veut en manger tout de suite, l’idée est de les faire chauffer un peu afin de les ramollir.

On emballe donc les avocats dans du papier d’aluminium et on les met au four à 200 F pendant 10 minutes.

Les avocats ne seront pas cuits, mais deviendront un peu plus mous et tièdes, surtout sur les bords. C’est parfait pour la guacamole! Si on veut par contre les couper en beaux morceaux qui se tiennent, ce n’est pas la méthode parfaite puisqu’ils n’auront pas cette belle texture ferme, mais tendre que seul un avocat mûri naturellement peut offrir. Mais même si les avocats sont plus mous qu’à l’habitude, au moins ils deviennent comestibles (presque) immédiatement!

À noter: si on a un peu plus de temps (une journée environ), le truc du sac en papier décrit dans les étapes suivantes fonctionne aussi pour les avocats.

2. Les bananes

 

A photo posted by jflowtography (@jflowtography) on

 

Les bananes ne sont jamais cueillies à maturité, sinon elles n’auraient pas le temps de se rendre ici! Elles murissent grâce à l’éthylène, un gaz naturellement émis par les fruits et légumes qui leur permet de ramollir et de devenir plus sucrés.

Si on souhaite faire mûrir nos bananes plus rapidement, il faut donc trouver un moyen « d’emprisonner » et de concentrer l’éthylène. La meilleure manière est de mettre les bananes dans un bon vieux sac en papier brun. Ce ne sera pas aussi rapide que pour les avocats, mais ça marche vraiment!

Pourquoi un sac en papier et non pas en plastique? Le papier « respire » un peu, alors il élève la concentration d’éthylène, mais sans conserver l’humidité, en laissant un peu d’air entrer en même temps. Dans un sac en plastique, tout ce qu’on fait c’est accélérer le pourrissement. Ouache

Le sac en papier doit aussi être brun, c’est-à-dire non traité. Les sacs en papier blanc ont habituellement une mince couche de cire, d’amidon ou même de plastique pour les rend plus lisses et plus brillants; c’est pourquoi ils ne « respirent » pas aussi bien.

3. Les poires et les prunes

 

A photo posted by Emma (@through_the_lens_with_emma) on

 

Miam, croquer dans une poire dure comme de la roche! #not

Pour ces fruits qui ne libèrent naturellement pas beaucoup d’éthylène, on peut utiliser le truc du sac en papier également, mais en leur donnant un petit coup de pouce! On met aussi dans le sac un fruit qui produit une grande quantité de gaz, comme une pomme ou une banane. Et voilà le travail.

4. Les mangues

Mangue dans une boite de conserve remplie de riz

Crédit photo: Food 52

Le meilleur moyen de faire mûrir une mangue est simplement celui qu’on voit dans presque toutes les maisons en Inde : la plonger dans une boîte de conserve vide contenant du riz!

Le riz est effectivement efficace pour emprisonner juste la bonne quantité d’éthylène requise à ce fruit à la forme particulière. Le riz sec forme également une sorte de « coussin » qui protège les mangues des petits coups qui les abiment et pourrissent prématurément certains coins.

5. Les pêches et les nectarines

Pêches dans un linge à vaisselle pour murir

Crédit photo: Food 52

Elles sont si délicieuses lorsque parfaitement mûres, mais c’est rare qu’on puisse les acheter alors qu’elles ont exactement la bonne texture. Elles sont aussi très fragiles et le truc du sac en papier tend à les flétrir plutôt que de les faire mûrir comme il faut.

Alors le truc est de les envelopper dans un tissu en coton, par exemple une serviette à vaisselle. Il faut simplement éviter la ratine, parce que celle-ci absorbe l’humidité, et ce n’est pas ce qu’on souhaite. On les laisse sur le comptoir et elles sont prêtes lorsqu’elles commencent à répandre leur merveilleux parfum.


Découvrez le «Dirty Dozen 2016»; les 12 fruits et légumes les plus contaminés par des pesticides cette année:

Un fermier tient des tomates dans ses mains.


Commentaires

Sur le même sujet

Facebook

Ta prochaine recette!

  • «Frites» d'avocat au four

    Temps: 30 min. Portions: 2-4
    avocats, farine, oeufs, chapelure Panko, sel, piment de Cayenne, Enduit de cuisson en vaporisateur, Jus d'une demi-lime
  • Gâteau au fromage avec garniture de pommes, caramel et «crumble»

    Temps: 5 h 45 min.
    chapelure Graham, beurre non salé fondu, sucre granulé, paquets de 250 g de fromage à la crème mou, farine, sucre granulé, oeufs, crème sure, grosses pommes, cassonade, beurre non salé, cassonade, avoine, farine, beurre non salé fondu